Opération dans la journée comparée à une hospitalisation d'une nuit pour le traitement de la cataracte due à l'âge

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le cristallin peut se troubler avec l'âge et conduire à une vision floue ou à une perte totale de la vue. La cataracte peut être éliminée chirurgicalement au moyen d'un procédé appelé la phacoémulsification, suivi de l'implantation d'un cristallin artificiel, afin de rétablir la vue. Cette méthode de chirurgie est plus rapide et, associée à un plus court délai de récupération, elle a fait de la possibilité d'une chirurgie ambulatoire une réalité. Deux essais, réalisés en Espagne et aux Etats-Unis et portant sur un total de 1 284 personnes, ont été inclus. Le petit nombre d'essais dans cette revue a démontré qu'au moins dans les pays développés, il existait des preuves indiquant que la chirurgie ambulatoire pour ce type d'extraction de la cataracte pouvait non seulement être moins onéreuse, mais qu'elle pouvait être tout aussi efficace que l'hospitalisation et le séjour d'une nuit à l'hôpital pour l'extraction de la cataracte.

Conclusions des auteurs : 

Cette revue apporte des preuves indiquant une économie, mais ne montre aucune différence significative concernant le critère de jugement ou le risque de complications postopératoires entre l'opération de la cataracte en soins ambulatoires et en hospitalisation. Cela se fonde sur un essai détaillé et fiable au plan méthodologique, réalisé dans un pays développé. La réussite, la sécurité et le rapport coût-efficacité de l'opération de la cataracte réalisée sous la forme d'une procédure en soins ambulatoires semblent acceptables. Les futures recherches peuvent tout à fait se concentrer sur les preuves fournies par les bases de données et les registres cliniques de grande qualité, ce qui permettrait aux cliniciens et aux planificateurs de soins de santé de s'accorder sur les indications cliniques et sociales des soins en hospitalisation et donc de mieux utiliser les ressources en choisissant l'opération en ambulatoire, sauf si ces critères sont remplis.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La cataracte liée à l'âge représente plus de 40 % des cas de cécité dans le monde, la majorité des personnes perdant la vue en raison d'une cataracte habitant dans des pays en développement. Du fait du nombre accru de personnes atteintes de cataracte, il est urgent que l'opération de la cataracte puisse être proposée comme une procédure de soins ambulatoires.

Objectifs : 

Apporter des preuves fiables concernant la sécurité, la faisabilité, l'efficacité et le rapport coût-efficacité de l'extraction de la cataracte réalisée sous la forme d'une procédure en soins ambulatoires versus en hospitalisation.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre d'essais du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library 2011, numéro 5), MEDLINE (de janvier 1950 à mai 2011), EMBASE (de janvier 1980 à mai 2011), Latin American and Caribbean Health Sciences Literature Database (LILACS) (de janvier 1982 à mai 2011), le méta-registre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com) et ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov). Aucune restriction concernant la langue ou la date n'a été appliquée aux recherches électroniques d'essais. Les dernières recherches dans les bases de données électroniques ont été effectuées le 23 mai 2011.

Critères de sélection : 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés comparant l'opération de la cataracte liée à l'âge en soins ambulatoires et en hospitalisation. Le critère de jugement principal était l'obtention d'une acuité visuelle satisfaisante six semaines après l'opération.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données. Nous avons contacté les auteurs des études afin d'obtenir des informations complémentaires. Les informations sur les effets indésirables durant les essais ont été recueillies.

Résultats principaux : 

Nous avons inclus deux essais (réalisés en Espagne et aux Etats-Unis) portant sur 1 284 personnes. Un essai a rapporté des différences statistiquement significatives concernant les taux de complications postopératoires précoces dans le groupe recevant des soins ambulatoires, avec un risque augmenté de pression intraoculaire accrue, cliniquement sans rapport avec les résultats sur la vision quatre mois après l'opération. Le changement moyen d'acuité visuelle (lignes de Snellen) de l'oeil opéré quatre mois après l'intervention a été de 4,1 (écart type (SD) 2,3) pour le groupe en soins ambulatoires et de 4,1 (SD 2,2) pour le groupe des patients hospitalisés, et n'a pas été statistiquement significatif. Le changement moyen du score de qualité de vie quatre mois après l'opération mesuré à l'aide du score VF14 a montré des différences minimes entre les deux groupes. Les coûts ont été supérieurs de 20 % pour le groupe des patients hospitalisés et cela a été attribué à des coûts plus élevés pour le séjour d'une nuit à l'hôpital. Une seule étude a rapporté les coûts d'hôtel pour les participants non hospitalisés, ce qui a rendu impossible l'agrégation des données sur les coûts.

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.