Effet sur les résultats maternels et néonatals du moment du clampage du cordon ombilical chez les nouveau-nés à terme

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Au moment de la naissance, le nourrisson est encore relié à sa mère par le cordon ombilical, qui fait partie du placenta. Le nouveau-né est généralement séparé du placenta par clampage et section du cordon ombilical. Le moment de ce clampage est une partie de la délivrance (temps entre la naissance et l'expulsion du placenta) qui peut varier en fonction de la politique et de la pratique clinique. Le clampage précoce du cordon ombilical est censé entraîner une réduction du risque de saignements après l'accouchement (hémorragie post-partum). Cette revue de 11 essais n'a montré aucune différence significative en ce qui concerne le taux d'hémorragies post-partum lors de comparaisons entre clampage précoce et clampage tardif. Pour les résultats néonatals, il est important de soupeser les preuves croissantes selon lesquelles le clampage tardif du cordon ombilical améliore le statut en fer du nourrisson jusqu'à six mois après la naissance, avec un risque potentiel supplémentaire d’ictère nécessitant une photothérapie.

Conclusions des auteurs : 

Une définition de la prise en charge active prévoit l’administration d’un utérotonique, une fois dégagée l’épaule antérieure du nouveau-né et le clampage du cordon ombilical dans les 30 à 60 secondes suivant la naissance (ce qui n'est pas toujours réalisable dans la pratique). Dans cette revue, le fait de retarder le clampage du cordon ombilical pendant au moins deux à trois minutes ne semble pas augmenter le risque d'hémorragie post-partum. En outre, bien que le clampage tardif du cordon soit associé à une augmentation du risque d'ictère nécessitant une photothérapie, il peut s'avérer bénéfique pour le nouveau-né en améliorant son statut en fer, ce qui pourrait être cliniquement important en particulier pour les nouveau-nés des milieux défavorisés ayant difficilement accès à une nutrition de bonne qualité.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les politiques concernant le moment du clampage du cordon ombilical varient, le clampage précoce étant généralement effectué dans les 60 premières secondes après la naissance, alors qu’un clampage plus tardif est généralement pratiqué plus d'une minute après la naissance ou lorsque les pulsations du cordon ont cessé.

Objectifs : 

Déterminer les effets des différentes politiques relatives au moment du clampage et section du cordon lors de la délivrance du placenta sur les résultats maternels et néonatals.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (décembre 2007).

Critères de sélection : 

Essais comparatifs randomisés comparant le clampage précoce et le clampage tardif du cordon ombilical.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont évalué, de manière indépendante, si les essais remplissaient les critères d’inclusion et de qualité et ont extrait les données.

Résultats principaux : 

Nous avons inclus 11 essais portant sur 2 989 mères et leurs bébés. Aucune différence significative entre le clampage précoce et le clampage tardif du cordon ombilical n’a été observée en ce qui concerne les hémorragies post-partum ou les hémorragies sévères post-partum dans aucun des cinq essais (2 236 femmes) ayant évalué ces résultats (Risque relatif (RR) pour les hémorragies post-partum supérieures ou égales à 500 ml = 1,22, intervalle confiance (IC) à 95 % 0,96 à 1,55). Pour les résultats néonatals, notre revue a mis en évidence à la fois des effets bénéfiques et des effets nocifs associés au clampage tardif du cordon ombilical. Après la naissance, une augmentation significative du nombre de nouveau-nés nécessitant une photothérapie pour ictère (RR = 0,59, IC à 95 % 0,38 à 0,92; cinq essais portant sur 1 762 nouveau-nés) a été observée dans le groupe du clampage tardif comparativement au groupe du clampage précoce. Cela s’est accompagnée d'une augmentation significative du taux d'hémoglobine des nouveau-nés dans le groupe du clampage tardif comparativement au groupe du clampage précoce (différence moyenne pondérée = 2,17 g/dl, IC à 95 % 0,28 à 4,06 ; trois essais portant sur 671 nouveau-nés), bien que cet effet n'ait pas persisté après six mois. Le taux de ferritine chez les nouveau-nés restait plus élevé à six mois dans le groupe du clampage tardif que dans le groupe du clampage précoce.

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.