Version céphalique par moxibustion pour la présentation par le siège

Certaines preuves suggèrent que la moxibustion pourrait être utile pour retourner les bébés se présentant par le siège (pieds ou fesses en bas) afin qu'ils se présentent en position céphalique (la tête en bas) pendant le travail lorsque la moxibustion est utilisée avec l'acupuncture ou des techniques posturales (position genu-pectorale ou soulèvement du bassin) en position allongée sur le côté.

La présentation des bébés par le siège est courante au cours du deuxième trimestre de grossesse, mais la plupart des bébés se retournent avant le début du travail, ce qui n'est toutefois pas le cas de certains. Un bébé se présentant par le siège peut avoir des difficultés à naître, ce qui provoque des traumatismes chez la mère. Une naissance vaginale doit être programmée ou une césarienne peut être suggérée. La moxibustion est un type de médecine chinoise qui peut être utile pour retourner un bébé se présentant par le siège. Elle implique de faire brûler une herbe à proximité de la peau en un point d'acupuncture sur le petit orteil afin de produire une sensation de chaleur. Cette revue a découvert huit essais contrôlés randomisés impliquant 1 346 femmes. Les femmes randomisées pour être traitées par moxibustion recevaient un traitement d'une fois par jour à deux fois par semaine entre les semaines 28 et 37. Dans un essai, les événements indésirables liés au traitement comprenaient une odeur désagréable (avec ou sans irritation de la gorge), des nausées et des douleurs abdominales dues aux contractions. Les essais inclus étaient de qualité méthodologique moyenne, les échantillons de certaines études étaient de petite taille, l'application du traitement était différente et les comptes-rendus étaient limités. Si les résultats ont été combinés, ils doivent être interprétés avec prudence en raison des différences dans les études incluses. Des preuves supplémentaires sont nécessaires concernant les bénéfices et l'innocuité de la moxibustion.

Conclusions des auteurs : 

Cette revue a trouvé peu de preuves soutenant l'utilisation de la moxibustion afin de corriger la présentation par le siège. Il existe des preuves suggérant que l'utilisation de la moxibustion pourrait réduire le besoin d'ocytocine. Combinée à l'acupuncture, la moxibustion peut avoir pour résultat un moins grand nombre de naissances par césarienne et, lorsqu'elle est combinée à des techniques posturales, elle peut réduire le nombre de présentations non céphaliques à la naissance ; cependant, des essais contrôlés randomisés, bien conçus, rendant compte de critères de jugement cliniquement pertinents, ainsi que de la sécurité de l'intervention, sont nécessaires pour évaluer la moxibustion dans les cas de présentation par le siège.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La moxibustion (un type de médecine chinoise qui consiste à faire brûler une herbe à proximité de la peau) au point d'acupuncture Vessie 67 (V67) (nom chinois Zhiyin), situé à l'extrémité du cinquième orteil, a été proposée pour corriger la présentation par le siège.

Objectifs : 

Examiner l'efficacité et la sécurité de la moxibustion pour modifier la présentation d'un bébé à naître se présentant par le siège, la nécessité de version céphalique externe (VCE), le mode d'accouchement, et la morbidité et mortalité périnatales pour la présentation par le siège.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (26 mars 2012), MEDLINE (de 1966 au 1 août 2011), EMBASE (de 1980 au 1 août 2011), CINAHL (de 1982 au 1 août 2011), MIDIRS (de 1982 au 1 août 2011) et AMED (de 1985 au 1 août 2011) et dans les bibliographies des articles pertinents.

Critères de sélection : 

Les critères d'inclusion correspondaient aux essais contrôlés randomisés publiés et non publiés comparant la moxibustion (soit seule ou combinée à l'acupuncture ou à des techniques posturales) à un groupe témoin (sans moxibustion) ou à d'autres méthodes (par ex. la version céphalique externe, l'acupuncture, les techniques posturales) chez les femmes ayant une grossesse unique avec présentation par le siège.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont évalué de façon indépendante l'éligibilité et la qualité des essais et ont extrait des données. Les critères de jugement mesurés étaient la présentation des bébés à la naissance, la nécessité de version céphalique externe, le mode d'accouchement, la morbidité et la mortalité périnatales, les complications maternelles et la satisfaction maternelle, ainsi que les événements indésirables.

Résultats principaux : 

Six nouveaux essais ont été ajoutés à cette revue mise à jour. Un essai a été placé dans les études en attente de classification pendant que des données supplémentaires étaient demandées. Cette revue mise à jour inclut à présent un total de huit essais (portant sur 1 346 femmes). Des méta-analyses ont été réalisées (lorsque cela était possible) pour les critères de jugement principaux et secondaires. Il n'a pas été observé que la moxibustion réduisait le nombre de présentations non céphaliques à la naissance comparé à une absence de traitement (P = 0,45). La moxibustion a entraîné une baisse de l'utilisation d'ocytocine avant ou pendant le travail chez les femmes qui accouchaient par voie vaginale comparé à une absence de traitement (risque relatif (RR) 0,28, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,13 à 0,60). Il a été constaté que la moxibustion avait pour conséquence un moins grand nombre de présentations non céphaliques à la naissance comparé à l'acupuncture (RR 0,25, IC à 95 % 0,09 à 0,72). Combinée à l'acupuncture, la moxibustion avait pour résultat un moins grand nombre de présentations non céphaliques à la naissance (RR 0,73, IC à 95 % 0,57 à 0,94) et un moins grand nombre de naissances par césarienne (RR 0,79, IC à 95 % 0,64 à 0,98) comparé à une absence de traitement. Combinée à une technique posturale, il a été constaté que la moxibustion avait pour conséquence un moins grand nombre de présentations non céphaliques à la naissance comparé à la technique posturale seule (RR 0,26, IC à 95 % 0,12 à 0,56).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.