Vasodilatateurs et substances vasoactives pour la surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine

La surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine (ISSHL) est une perte auditive soudaine pour laquelle l'évaluation clinique ne parvient pas à déterminer la cause. Cette perte auditive peut être partielle ou totale ; elle est généralement accompagnée d'acouphènes. On a souvent considéré que l'ISSHL pouvait être d'origine vasculaire, c'est-à-dire liée au système de circulation sanguine. Les vasodilatateurs et les substances rhéologiques ont par conséquent été très utilisés pour la traiter. Les vasodilatateurs sont des médicaments qui augmentent le diamètre des vaisseaux sanguins et qui améliorent ainsi le débit sanguin. Les substances vasoactives/rhéologiques augmentent le débit dans les vaisseaux sanguins d'autres façons (en modifiant la viscosité du liquide par exemple). Trois essais comprenant 189 participants ont été recensés. Ils révélaient une amélioration des seuils d'audition chez les participants sous vasodilatateurs par rapport aux groupes témoins. Toutefois, étant donné que les études ne comprenaient qu'un petit nombre de patients et qu'il existait des différences concernant le type, la posologie et la durée du traitement vasodilatateur utilisé dans chacune de ces études, les résultats n'ont pas pu être combinés afin de tirer des conclusions. Il n'a pas été possible de démontrer l'efficacité des vasodilatateurs dans le traitement de l'ISSHL. Des recherches plus poussées sont nécessaires. 

Conclusions des auteurs : 

L'efficacité des vasodilatateurs dans le traitement de l'ISSHL reste à prouver. Les études incluses étaient relativement de mauvaise qualité et ne comprenaient qu'un petit nombre de patients. De plus, il existait des différences de type, de posologie et de durée du traitement vasodilatateur utilisé dans chaque étude. En raison du degré d'hétérogénéité, il n'a pas été possible de combiner les résultats afin de tirer des conclusions.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine (ISSHL) est une perte auditive soudaine pour laquelle l'évaluation clinique ne parvient pas à déterminer la cause. Les agents thérapeutiques les plus utilisés pour l'ISSHL sont les antiviraux, les stéroïdes, l'oxygène hyperbare, les vasodilatateurs et les substances rhéologiques/vasoactives. À l'heure actuelle, les preuves sont contradictoires en ce qui concerne les substances vasoactives et vasodilatatrices dans le traitement de l'ISSHL.

Objectifs : 

1. Déterminer l'efficacité des vasodilatateurs et autres substances vasoactives pour améliorer l'audition des patients souffrant d'une ISSHL.
2. Déterminer les effets indésirables associés à ces médicaments.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; Cambridge Scientific Abstracts ; ainsi que dans mRCT et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La recherche la plus récente a été effectuée le 16 septembre 2008.

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur des vasodilatateurs/substances vasoactives par rapport à un placebo dans le traitement de l'ISSHL. La qualité méthodologique des essais a été évaluée.

Recueil et analyse des données : 

Les auteurs ont évalué les essais et extrait les données de manière indépendante. Lorsque cela était nécessaire, les investigateurs ont été contactés afin d'obtenir de plus amples informations. La méta-analyse n'était ni possible ni considérée comme appropriée du fait des différences de type de vasodilatateur utilisé, ainsi que de la posologie et la durée du traitement. La qualité et les résultats de chaque étude ont été analysés et consignés séparément.

Résultats principaux : 

Seuls trois essais, portant sur 189 participants, satisfaisaient aux critères d'inclusion et ceux-ci présentaient une faible qualité méthodologique. Une étude révélait une différence significative concernant le rétablissement de l'audition dans le groupe sous vasodilatateur (carbogène associé à une série de plusieurs autres médicaments) par rapport au groupe témoin (une série de plusieurs autres médicaments seuls). Une autre étude indiquait seulement une amélioration significative des fréquences hautes dans le groupe sous vasodilatateur (prostaglandine E1 + stéroïde) par rapport au groupe témoin (placebo et stéroïde), aucune différence n'ayant été observée concernant le gain auditif global. Dans la troisième étude, le groupe sous vasodilatateur (naftidrofuryl et dextrane de faible poids moléculaire) affichait une amélioration seulement pour les fréquences basses par rapport au groupe témoin (placebo et dextrane de faible poids moléculaire).

Deux études signalaient des effets indésirables du traitement vasodilatateur, alors que la troisième étude ne faisait mention d'aucun effet secondaire. Dans une étude, cinq patients développaient une sensation de lourdeur dans la tête qui disparaissait spontanément et qui n'interférait pas avec le traitement. Dans l'autre étude, un patient développant une réaction allergique a dû être exclu de l'étude.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.