Hippurate de méthénamine dans la prévention d'infections urinaires

Les infections vésicales et rénales (infections urinaires - IU) peuvent provoquer des vomissements, des douleurs, une dysurie, une septicémie, de la fièvre, de la fatigue et parfois des lésions rénales. Certaines personnes présentent des risques accrus d'IU répétées et sont également plus enclines à développer des complications graves (y compris les personnes ayant des problèmes rénaux ou celles disposant de cathéters pour uriner). La prise à long terme d'antibiotiques peut provoquer une résistance, c'est la raison pour laquelle les sels méthénamines (hippurate de méthénamine ou d'hexamine) sont fréquemment administrés. La présente revue a identifié 13 études (2 032 participants). L'hippurate de méthénamine peut être efficace dans la prévention d'IU chez des patients ne présentant aucune anormalité rénale lorsqu'il est administré dans le cadre d'une prophylaxie à court terme. Il ne semble pas être efficace dans le cadre d'une prophylaxie à long terme chez les patients ayant une vessie neuropathique. Les effets indésirables étaient peu nombreux. Des essais supplémentaires, correctement contrôlés et randomisés, devront être effectués afin de clarifier plus particulièrement l'efficacité d'une prophylaxie à plus long terme chez les personnes n'ayant pas de vessie neuropathique.

Conclusions des auteurs : 

L'hippurate de méthénamine peut être efficace dans la prévention d'IU chez les patients ne présentant aucune anormalité rénale, surtout lorsqu'il est administré dans le cadre d'une prophylaxie à court terme. Il semble inefficace chez les patients présentant une vessie neuropathique ou des anormalités rénales. Le taux d'événements indésirables était faible, mais mal décrit.

Des ECR supplémentaires de grande taille devront être correctement réalisés afin de clarifier cette question, plus particulièrement dans le cadre d'une administration à long terme chez les personnes ne présentant pas de vessie neuropathique.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les sels méthénamines sont fréquemment administrés comme alternative aux antibiotiques dans la prévention d'infections urinaires (IU). La présente revue a été publiée pour la première fois dans le numéro 2 en 2002 et mise à jour dans le numéro 4 en 2007.

Objectifs : 

Évaluer les effets bénéfiques et les dangers de l'hippurate de méthénamine dans la prévention d'IU.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL dans The Cochrane Library), MEDLINE (à partir de 1950), EMBASE (à partir de 1980), les références bibliographiques d'articles et les résumés d'actes de conférence, sans aucune restriction de langue. Les fabricants de sels de méthénamine ont été contactés afin d'obtenir des études non publiées et les investigateurs connus ont été contactés.

Date des dernières recherches : Juin 2012

Critères de sélection : 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) et des quasi ECR concernant l'administration d'hippurate de méthénamine pour la prévention d'IU dans tous les groupes de population étaient éligibles. Une comparaison réalisée avec un groupe témoin/sans traitement était un élément de sélection prérequis.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des études et extrait des données. Des analyses statistiques ont été effectuées en utilisant un modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés sous la forme de risques relatifs (RR) pour les résultats dichotomiques avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Une exploration de l'hétérogénéité, ainsi qu'une description détaillée des résultats groupés par population, a été réalisée.

Résultats principaux : 

Treize études (soit 2 032 participants) ont été incluses. Six études (654 patients) ont signalé une IU symptomatique et huit études (796 patients) ont signalé une bactériurie. Dans l'ensemble, la qualité méthodologique des études était mitigée. Les estimations groupées globales concernant les critères de jugement principaux n'ont pas pu être interprétées en raison d'une hétérogénéité sous-jacente. Des analyses en sous-groupe ont suggéré que l'hippurate de méthénamine générait certains effets bénéfiques chez les patients ne présentant aucune anormalité rénale (IU symptomatique : RR 0,24 ; IC à 95 % 0,07 à 0,89 ; bactériurie : RR 0,56, IC à 95 % 0,37 à 0,83), ce qui n'est pas le cas chez les patients présentant des anormalités rénales connues (IU symptomatique : RR 1,54 ; IC à 95 % 0,38 à 6,20 ; bactériurie : RR 1,29 ; IC à 95 % 0,54 à 3,07). Concernant la durée d'un traitement à court terme (1 semaine ou moins), il y avait une baisse significative des IU symptomatiques chez les personnes ne présentant aucune anormalité rénale (RR 0,14, IC à 95 % 0,05 à 0,38). Le taux d'événements indésirables était faible.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.