Transfusions sanguines régulières pour prévenir un accident vasculaire cérébral (AVC) chez les patients atteints de drépanocytose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le nombre de globules rouges est diminué lors de drépanocytose. Cela signifie un manque d’oxygénation des tissus et des problèmes occurrent à travers le corps. Les globules rouges drépanocytaires peuvent bloquer le débit dans les vaisseaux sanguins du cerveau, conduisant à des accidents vasculaires cérébraux. Nous avons cherché à comparer des traitements de transfusion de sang à long terme à d’autres traitements de transfusion ou à d'autres moyens pour prévenir l'AVC. La revue comporte trois essais. Les résultats des essais STOP et STOP 2 ont montré que des transfusions sanguines régulières réduisent significativement le risque d'AVC chez les patients présentant un risque élevé (déterminé par dépistage à ultrasons du débit sanguin dans le cerveau), mais que les patients présentaient à nouveau un risque élevé d'AVC lors de l’arrêt de transfusions sanguines. Il existe des effets secondaires importants (surcharge ferrique, infection transmise par le sang et réactions aux transfusions sanguines). Lors de l'utilisation de ce traitement, le fardeau des transfusions à long terme devrait être comparé avec le degré de risque d'AVC. Le troisième essai a montré qu’il n'existe aucun avantage pour la combinaison de l'hydroxyurée et de la phlébotomie (ablation de sang dans l'organisme) par rapport à un traitement de transfusion et de chélation ferrique standard dans la prévention de l'AVC et de la surcharge ferrique. La recherche courante évalue l'utilisation de la transfusion pour prévenir les AVC silencieux et l'hydroxyurée afin de remplacer la transfusion chez les patients dont l’examen échographique est anormal.

Conclusions des auteurs : 

L’essai STOP a démontré une réduction significative du risque d'AVC chez les patients atteints de vélocités anormales, dépistés par l'échographie transcrânienne Doppler et recevant des transfusions régulières. L’essai suivant (STOP 2) indiquait que les patients pouvaient être de nouveau à risque en cas d’arrêt de transfusions. Le degré de risque doit être comparé avec le fardeau des transfusions chroniques. La combinaison de l'hydroxyurée et de la phlébotomie n'est pas aussi efficace que la transfusion «standard» et la chélation dans la prévention secondaire d'AVC et la prévention de la surcharge ferrique. Des essais multicentriques étudient actuellement l'utilisation de la transfusion chronique pour prévenir les AVC silencieux, l'utilisation d'hydroxyurée en tant qu’alternative à la transfusion chez les enfants atteints de vélocités anormales dépistées par l'échographie transcrânienne Doppler et l'utilisation d'hydroxyurée pour prévenir les vélocités conditionnelles (limitées) de devenir anormales, dépistées par l'échographie transcrânienne Doppler.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Lors de drépanocytose, un trouble héréditaire d'hémoglobine courant, l'hémoglobine anormale déforme les globules rouges, entraînant une anémie, une vaso-occlusion et un dysfonctionnement dans la plupart des organes du corps. Sans intervention, un AVC touche environ 10% des enfants atteints d'anémie falciforme (HbSS) et la rechute est probable. La transfusion sanguine chronique dilue les globules rouges drépanocytaires, réduisant le risque de vaso-occlusion et d’AVC. Cependant, les effets secondaires peuvent être graves.

Objectifs : 

Évaluer les risques et les bénéfices des traitements par transfusions sanguines chronique chez les patients atteints de drépanocytose pour prévenir un premier AVC ou des rechutes.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les autres maladies génétiques, comprenant des références identifiées par des recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et des recherches manuelles de revues pertinentes et d’actes de conférence.

Date de la dernière recherche dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les hémoglobinopathies : 28 janvier 2013.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant la transfusion sanguine en prophylaxie pour traiter l'AVC chez les patients atteints de drépanocytose à d'autres alternatives ou à l'absence de traitement.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont évalué les risques de biais des essais inclus et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux : 

Les recherches ont identifié trois essais randomisés éligibles (n =342). Les deux premiers essais portaient sur l'utilisation de la transfusion sanguine pour prévenir l'AVC primaire; la troisième utilisait le médicament hydroxycarbamide (hydroxyurée) et la phlébotomie pour prévenir la rechute de l’AVC (secondaire) et la surcharge ferrique chez les patients qui avaient déjà subi un AVC. Dans le premier essai (STOP), un traitement de transfusion sanguine chronique pour maintenir l'hémoglobine falciforme inférieure à 30% a été comparé aux soins standards chez 130 enfants atteints de drépanocytose et jugés être à haut risque de premier AVC (au moyen de l'échographie transcrânienne Doppler). Durant l'essai, 11 enfants dans le groupe de soins standard ont subi un AVC par rapport à un dans le groupe de la transfusion, rapport des cotes de 0,08 (intervalle de confiance à 95% de 0,01 à 0,66). L'essai a donc été interrompu prématurément. Le groupe de la transfusion avait un taux élevé de complications, notamment une surcharge ferrique, une allo-immunisation et des réactions transfusionnelles. Le deuxième essai (STOP II) portait sur le risque d'AVC de cette population lors de l’arrêt de la transfusion après au moins 30 mois. L'essai a été arrêté prématurément en raison d'une différence significative en termes de risque d'AVC entre les participants ayant arrêté la transfusion et ceux qui continuaient, comme la réapparition de vélocité anormale mesurée par l'examen Doppler ou la survenue d’un AVC dans le groupe ayant arrêté la transfusion sanguine. Le troisième essai (SWiTCH) était un essai de non-infériorité comparant la transfusion et la chélation ferrique (prise en charge standard) avec l'hydroxyurée et la phlébotomie (traitement alternatif), avec comme critère de jugement, la prévention de la rechute d'AVC et la réduction de la surcharge ferrique. Cet essai a été arrêté prématurément après le recrutement et le suivi de 133 enfants en raison d'analyses montrant une futilité à atteindre le principal critère de jugement. Le taux d'AVC (sept AVC sur l'hydroxyurée et la phlébotomie, aucun sur la transfusion et la chélation, rapport des cotes 16,49 (intervalle de confiance à 95% de 0,92 à 294,84)) se situait dans les marges de non-infériorité, mais la concentration hépatique en fer n'était pas plus efficace dans le traitement alternatif.

Notes de traduction : 
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.