Probiotiques pour le traitement de la diarrhée aiguë d'origine infectieuse

Les épisodes de diarrhée aiguë d'origine infectieuse demeurent un problème sanitaire majeur partout dans le monde, en particulier dans les pays en voie de développement. Ils sont dus à une infection causée par de nombreux organismes différents. La plupart des épisodes se résolvent spontanément et aucune investigation n'est généralement effectuée pour identifier l'agent infectieux. La déshydratation constitue le risque principal pour la santé, et la prise en charge consiste à améliorer et à maintenir l'hydratation du patient. Néanmoins, les fluides de réhydratation ne réduisent pas le volume des selles ni la durée de l'épisode de diarrhée. Les probiotiques sont des bactéries inoffensives qui sont bonnes pour la santé et ne présentent pas de danger. Plusieurs essais contrôlés randomisés ont été réalisés pour déterminer si les probiotiques étaient bénéfiques dans la diarrhée aiguë d'origine infectieuse. Nous avons recherché le plus grand nombre d'essais possible et réuni les données de manière systématique afin de déterminer si les probiotiques étaient ou non bénéfiques dans la diarrhée aiguë. Nous avons identifié 63 essais portant sur un total de 8 014 participants (principalement des nourrissons et des enfants). Les probiotiques n'étaient associés à aucun effet indésirable. Presque toutes les études rapportaient une réduction de la durée de la diarrhée et de la fréquence des selles chez les patients recevant des probiotiques par rapport aux groupes témoins. Dans l'ensemble, les probiotiques entraînaient une réduction de la durée de la diarrhée d'environ 25 heures et une réduction de 59 % du risque de prolongation de la diarrhée pendant quatre jours ou plus, et permettaient de prévenir environ un épisode de selles diarrhéiques supplémentaire deux jours après l'intervention. Néanmoins, les résultats des études présentaient une variabilité marquée et ces estimations sont approximatives. Nous en concluons que ces résultats sont très encourageants, mais que des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier précisément les probiotiques à utiliser chez les différents groupes de patients et évaluer le rapport coût/efficacité du traitement.

Conclusions des auteurs : 

Utilisés parallèlement à la réhydratation, les probiotiques semblent sûrs et présentent des effets clairement bénéfiques en termes de réduction de la durée et de la fréquence des selles dans la diarrhée aiguë d'origine infectieuse. Néanmoins, des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'orienter l'utilisation des différents schémas probiotiques chez des groupes de patients spécifiques.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les probiotiques pourraient constituer une intervention sûre pour réduire la durée et la gravité de la diarrhée aiguë d'origine infectieuse.

Objectifs : 

Évaluer les effets des probiotiques dans la diarrhée aiguë d'origine infectieuse avérée ou présumée.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons consulté le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses (juillet 2010), le registre Cochrane des essais contrôlés (Bibliothèque Cochrane numéro 2, 2010), MEDLINE (de 1966 à juillet 2010), EMBASE (de 1988 à juillet 2010) ainsi que les références bibliographiques des études et revues. Nous avons également contacté des organisations et des individus travaillant dans ce domaine, ainsi que des sociétés pharmaceutiques fabriquant des agents probiotiques.

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant un agent probiotique spécifique à un placebo ou à une absence de probiotique chez des patients atteints de diarrhée aiguë d'origine infectieuse avérée ou présumée.

Recueil et analyse des données : 

Deux évaluateurs ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait les données de manière indépendante. Les critères de jugement principaux étaient la durée moyenne de la diarrhée, la fréquence des selles deux jours après l'intervention et la persistance de la diarrhée à quatre jours. Un modèle à effets aléatoires a été utilisé.

Résultats principaux : 

Soixante-trois études portant sur un total de 8 014 participants remplissaient les critères d’inclusion. Sur ces 63 études, 56 recrutaient des nourrissons et de jeunes enfants. Les essais définissaient la diarrhée aiguë et la résolution de la maladie diarrhéique de différentes manières et présentaient différents risques de biais. Les essais avaient été réalisés dans de nombreux environnements différents et présentaient une importante variabilité en termes d'organismes testés, de posologie et de caractéristiques des participants. Aucun événement indésirable n'était attribué au traitement probiotique.

Les probiotiques réduisaient la durée de la diarrhée, mais la taille de l'effet variait considérablement d'une étude à l'autre.

L'effet moyen était significatif en termes de durée moyenne de la diarrhée (différence moyenne de 24,76 heures ; intervalle de confiance à 95 %, entre 15,9 et 33,6 heures ; n = 4 555, 35 essais) de diarrhée durant ≥ 4 jours (risque relatif de 0,41 ; 0,32 à 0,53 ; n = 2 853, 29 essais) et de fréquence des selles au bout de deux jours (différence moyenne de 0,80 ; 0,45 à 1,14 ; n = 2 751, 20 essais).

Les différences entre les études en termes de taille d’effet ne s'expliquaient pas par la qualité des études, la souche de probiotique, le nombre de souches différentes, la viabilité des organismes, la dose d'organisme utilisée, les causes de la diarrhée ou la gravité de la diarrhée, non plus que par la réalisation des études dans des pays développés ou en voie de développement.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.