Glucosamine contre l'ostéoarthrite

Ce résumé d’une revue systématique Cochrane présente les connaissances actuelles issues de la recherche sur l’effet de la glucosamine sur l'ostéoarthrite. 

Les personnes atteintes d'ostéoarthrite qui prenne de la glucosamine :

- peuvent réduire leur douleur ;

- peuvent améliorer leur fonction physique ;

- n'auront probablement pas d'effets secondaires ;

Qu'est-ce que l'ostéoarthrite et qu'est-ce que la glucosamine ? 

L'ostéoarthrite (OA) est la forme d'arthrite la plus courante. Elle peut toucher les mains, les hanches, les épaules et les genoux. En OA, le cartilage qui protège les extrémités des os se brise et entraîne douleur et tuméfaction. Des traitements médicamenteux et non médicamenteux sont utilisés pour soulager la douleur et/ou la tuméfaction.

La glucosamine est présente naturellement dans l'organisme qui l'utilise en tant que bloc de construction du cartilage. La glucosamine peut également être prise sous forme d'une pilule en tant qu'supplément alimentaire, ou parfois sous la forme d'une injection. Elle peut être associée à d'autres compléments (comme la chondroïtine) ou être administrée seule sous la forme de chlorhydrate ou de sulfate de glucosamine. La dose habituelle recommandée sur les emballages est de 1 500 mg par jour ou de 500 mg trois fois par jour.

En Europe, la glucosamine est prescrite par les fournisseurs de soins de santé. Mais en Amérique du Nord, il est possible d'acheter des compléments de glucosamine sans ordonnance. Cela signifie qu'en Amérique du Nord, la glucosamine n'est pas réglementée et que les pilules peuvent ou non contenir véritablement la quantité décrite sur l'étiquette. 

Meilleure estimation de l'effet après six mois

Douleur : Les études de qualité élevée ont montré une amélioration de la douleur à peu près équivalente, que les personnes prennent de la glucosamine ou un placebo. Si l'on considère toutes les études (y compris les études de faible qualité et anciennes) alors l'amélioration de la douleur est plus importante avec la glucosamine.

Le score de douleur chez les personnes ayant pris des pilules placebo a été de 7 points sur une échelle de 0 à 100. La glucosamine peut permettre d'améliorer la douleur de 10 points supplémentaires par rapport au placebo.

Les études ne testant que la marque Rotta de glucosamine (y compris des études de faible qualité et anciennes) ont montré que l'amélioration de la douleur est plus forte avec la glucosamine qu'avec le placebo. Le score de douleur chez les personnes ayant pris des pilules placebo a été de 6 points sur une échelle de 0 à 20. La qualification de la douleur par les patients ayant pris de la glucosamine de marque Rotta a été inférieure de trois points par rapport aux personnes n'ayant pas pris de glucosamine.

Fonction : Les études de qualité élevée ont montré que l'amélioration de la fonction était plus importante avec la glucosamine qu'avec le placebo, lorsqu'elle était mesurée par un type d'échelle, mais que l'amélioration était identique avec la glucosamine ou avec le placebo, lorsqu'elle était mesurée par un autre type d'échelle.

Les études ne testant que la marque Rotta de glucosamine (y compris des études de faible qualité et anciennes) ont montré que l'amélioration de la fonction est plus importante avec la glucosamine qu'avec le placebo. Le score de fonction des personnes ayant pris des pilules placebo a été de 22 points sur une échelle de 0 à 68. L'amélioration de la capacité de fonction des personnes n'ayant pris que de la glucosamine de marque Rotta a été supérieure de 2 points par rapport aux personnes n'ayant pas pris de glucosamine.

Aucune différence n'a été enregistrée concernant le nombre de personnes ayant eu des effets secondaires.Les effets secondaires comprenaient principalement des douleurs d'estomac et d'autres douleurs articulaires.

Conclusions des auteurs : 

Les résultats combinés issus des études utilisant une préparation autre que Rotta ou ayant une assignation secrète adéquate n'ont pas démontré de bénéfice au niveau de la douleur et de la fonction WOMAC, alors que les études évaluant la préparation Rotta ont montré que la glucosamine était supérieure au placebo dans le traitement de la douleur et du handicap fonctionnel dû à l'OA symptomatique.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'ostéoarthrite (OA) est une forme d'arthrite courante qui est souvent associée à une incapacité significative et à une qualité de vie réduite. Cette étude est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée initialement en 2001 et mise à jour précédemment en 2005.

Objectifs : 

Réviser les essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant l'efficacité et la toxicité de la glucosamine en OA.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué une recherche dans CENTRAL et dans la base des revues systématiques Cochrane (la librairie Cochrane), MEDLINE, PREMEDLINE, EMBASE, AMED, ACP Journal Club, DARE (jusqu'en janvier 2008) ; nous avons contacté des experts du domaine et effectué une recherche manuelle à partir des listes de références et d'articles de revues pertinents.

Critères de sélection : 

Les ECR évaluant l'efficacité et l'innocuité de la glucosamine en OA.

Recueil et analyse des données : 

Le résumé des données a été effectué indépendamment par deux auteurs de la revue et des investigateurs ont été contactés pour obtenir des données manquantes.

Résultats principaux : 

Cette mise à jour comprend 25 études portant sur 4 963 patients. L'analyse restreinte aux études dont l'assignation secrète était adéquate n'a montré aucun bénéfice avec la glucosamine concernant la douleur (selon une mesure combinée de différentes échelles de douleur) et les sous-échelles de douleur, fonction et raideur WOMAC ; cependant, en utilisant l'indice Lequesne la glucosamine s'est avérée plus bénéfique que le placebo (différence moyenne standardisée, DMS) -0,54 ; intervalle de confiance (IC) de 95% -0,96 à -0,12). Ensemble, les 25 ECR ont été favorables à la glucosamine avec 22% (modification par rapport aux conditions à l'inclusion) d'amélioration de la douleur (DMS -0,47 ; IC à 95% de -0,72 à -0,23) et une amélioration de 11% (par rapport aux conditions à l'inclusion) de la fonction selon l'indice de Lequesne (DMS -0,47 ; IC à 95%, de -0,82 à -0,12). Cependant, les résultats n'ont pas été uniformément positifs, et les différences restent inexpliquées. Les résultats WOMAC de douleur, fonction et raideur n'ont pas atteint la significativité statistique.

Les ECR dans lesquels la préparation Rotta de glucosamine était comparée à un placebo ont déterminé que la glucosamine était plus efficace sur la douleur (DMS -1,11 ; IC à 95% de -1,66 à -0,57) et la fonction (DMS indice de Lequesne -0,47 ; IC à 95%, de -0,82 à -0,12). Les résultats combinés pour la douleur (DMS -0,05 ; IC à 95% de -0,15 à 0,05) et pour la fonction selon l'indice WOMAC (DMS -0,01 ; IC à 95% de -0,13 à 0,10) dans les ECR utilisant une préparation de glucosamine autre que Rotta n'ont pas atteint la significativité statistique. Deux ECR utilisant la préparation Rotta ont montré que la glucosamine était capable de ralentir la progression radiologique de l'OA du genou, sur une période de trois ans (différence moyenne (DM) 0,32 ; IC à 95%, de 0,05 à 0,58).

La glucosamine est aussi sûre que le placebo, en termes de nombre de participants ayant rapporté des réactions indésirables (rapport de risque relatif 0,99 ; IC à 95%, de 0,91 à 1,07).

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.