Remise du dossier médical aux patientes afin de le faire suivre pendant leur grossesse

Conclusions des auteurs : 

Les quatre essais inclus dans la revue sont de petite taille, et seuls quelques-uns rendent compte de tous les critères de jugement. Les résultats suggèrent qu'il existe des avantages (augmentation du sentiment de contrôle de la mère et de la disponibilité des dossiers prénataux lors des visites à l'hôpital) et des risques potentiels (augmentation du nombre d'accouchements opératoires). Il est important de souligner que, dans tous les essais, davantage de femmes appartenant au groupe du dossier médical désiraient faire suivre leur dossier prénatal lors d'une grossesse ultérieure. Il n'existe pas suffisamment de preuves sur les comportements de santé (tabagisme et allaitement), la satisfaction des femmes et les résultats cliniques. Enfin, il est important de souligner que cette revue montre un manque de preuves du bénéfice plutôt que des preuves de l'absence de bénéfice.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Dans de nombreux pays, les patientes se voient remettre leur dossier médical pour le faire suivre pendant leur grossesse afin de renforcer leur sentiment de contrôle et de satisfaction quant aux soins qui leur sont administrés.

Objectifs : 

Évaluer les effets liés à la remise du dossier médical aux patientes afin de le faire suivre pendant leur grossesse.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement (31 août 2015) et les références bibliographiques des études trouvées.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés concernant la remise du dossier médical à des patientes qui doivent le faire suivre pendant leur grossesse.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment appliqué les critères d'inclusion et évalué la qualité des études. Un auteur de la revue a extrait les données des études incluses à l'aide d'un formulaire standard (contrôlé par un second auteur). Nous avons évalué les estimations de l'effet à l'aide du risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. La qualité des preuves a été évaluée au moyen de l'approche GRADE.

Résultats principaux : 

Quatre essais ont été inclus dans la revue (n = 1 176 femmes). Dans l'ensemble, la qualité des preuves a été jugée faible à modérée, principalement car la nature de l'intervention ne permettait pas de mise en aveugle. La recherche actualisée a identifié un essai randomisé en grappes, qui a été inclus dans la mise à jour.

Les femmes faisant suivre leur dossier étaient plus susceptibles d'avoir un sentiment de contrôle (deux essais, RR 1,56 ; IC à 95 % de 1,18 à 2,06 ; 450 femmes ; preuves de qualité modérée), bien qu'il n'y ait aucune preuve de différence en termes de leur satisfaction (deux essais ; RR moyen 1,09 ; IC à 95 % de 0,92 à 1,29) ; 698 femmes ; preuves de faible qualité). Davantage de femmes appartenant au groupe du dossier médical souhaitaient faire suivre leur dossier au cours d'une grossesse ultérieure (trois essais, RR 1,79 ; IC à 95 % de 1,57 à 2,03 ; 552 femmes ; preuves de faible qualité). Dans l'ensemble, l'estimation regroupée des deux essais (n = 347) qui rendaient compte des risques de dossier perdu ou oublié au domicile n'était pas significative (RR moyen 0,38, IC à 95 % 0,04 à 3,84). Il n'y avait aucune preuve de différence sur les comportements de santé (tabagisme et allaitement (preuves de qualité modérée)), les besoins analgésiques pendant l'accouchement (preuves de faible qualité), la dépression maternelle, les fausses couches, la mortinatalité et la mortalité néonatale (preuves de qualité modérée). Davantage de femmes appartenant au groupe du dossier médical ont eu un accouchement opératoire (un essai, RR 1,83 ; IC à 95 % de 1,08 à 3,12 ; 212 femmes) ou une césarienne (un essai, RR moyen 1,51 ; IC à 95 % de 1,10 à 2,08 ; 501 femmes ; preuves de qualité modérée).

Notes de traduction : 

Traduction : Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.