Interventions pour le traitement d’un enroulement vers l’intérieur de la paupière inférieure chez les personnes âgées

L’entropion se manifeste par un enroulement vers l’intérieur de la paupière entraînant le frottement des cils et de la peau de la paupière contre la surface de l’œil. Il fait partie des problèmes oculaires les plus couramment rencontrés chez les personnes âgées et affecte la paupière inférieure dans la majorité des cas. Toutes les personnes ne nécessitent pas un traitement au stade initial, mais chaque mouvement de l’œil ou de la paupière finit par toucher la surface de la cornée, ce qui provoque une infection et une ulcération entraînant des déficiences visuelles. Une opération chirurgicale consistant en un serrage horizontal et vertical de la paupière est requise lorsque l’affection est grave et endommage la cornée. Les auteurs de la revue ont effectué des recherches dans des publications médicales et n’ont trouvé qu’un seul essai répondant aux critères d’inclusion de la revue. Soixante-trois participants ayant un entropion involutif de la paupière inférieure ont été recrutés et randomisés pour recevoir des sutures éversantes seules ou des sutures éversantes avec une bande tarsale latérale. Huit participants ont été perdus de vue. L’essai a démontré que la combinaison d’un serrage horizontal et vertical de la paupière à l’aide de sutures éversantes et d’une bande tarsale latérale est particulièrement efficace pour le traitement de l’entropion par rapport au serrage vertical uniquement réalisé à l’aide de sutures éversantes seules. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées afin de fournir des preuves plus tangibles permettant de comparer les traitements chirurgicaux corrigeant l’enroulement vers l’intérieur de la paupière.

Conclusions des auteurs : 

Un seul ECR a démontré que la combinaison d’un serrage horizontal et vertical de la paupière réalisé à l’aide de sutures éversantes et d’une bande tarsale latérale est particulièrement efficace pour le traitement de l’entropion par rapport au serrage vertical réalisé à l’aide de sutures éversantes seules. Les études portant sur des séries de cas rétrospectives corroborent aussi la réparation chirurgicale combinée, mais les détails de ces études concernant des techniques chirurgicales spécifiques ne peuvent pas être inclus dans l’analyse.

Les preuves apportées par un seul ECR ne vont probablement pas changer la pratique clinique et, par conséquent, nous estimons que des études randomisées supplémentaires doivent être réalisées en comparant deux ou plusieurs techniques chirurgicales de l’entropion, s’intéressant aux taux de récurrence et de complications.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L’entropion est une affection qui se manifeste par l’enroulement du bord de la paupière contre l’œil. L’entropion involutif ou sénile est l’une des malpositions de la paupière les plus courantes chez les personnes âgées. Les interventions décrites et actuellement pratiquées pour traiter cette affection sont chirurgicales, bien qu’un traitement médical temporaire non chirurgical ait été rapporté pour soigner les premiers signes de l’entropion. L’efficacité relative de ces interventions n’a pas encore été définie.

Objectifs : 

Examiner les effets des interventions visant à traiter l’entropion involutif et évaluer l’efficacité d’une méthode par rapport à une autre.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur l’ophtalmologie) (The Cochrane Library 2011, numéro 10), MEDLINE (janvier 1950 à novembre 2011), EMBASE (janvier 1980 à novembre 2011), le metaregistre des essais contrôlés (mECR) (www.controlled-trials.com),ClinicalTrials.gov (http://clinicaltrials.gov) et le système d’enregistrement international des essais cliniques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en). Aucune restriction concernant la langue ou la date n’a été appliquée aux recherches électroniques d’essais. Les dernières recherches dans les bases de données électroniques ont été effectuées le 2 novembre 2011. Nous avons également consulté des manuels d’oculoplastie, des actes de conférence de l’European and American Society of Ophthalmic Plastic and Reconstructive Surgery (ESOPRS, ASOPRS), l’European Ophthalmological Society (SOE), l’Association for Research in Vision and Ophthalmology (ARVO) et l’American Academy of Ophthalmology (AAO) pour les années 2000 à 2009, afin d’identifier des données pertinentes. Nous avons essayé de contacter les chercheurs qui sont actifs dans ce domaine afin d’obtenir des informations concernant des études publiées ou non publiées.

Critères de sélection : 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR), sans appliquer de restriction de date ou de langue, comparant deux ou plusieurs méthodes chirurgicales visant à corriger un entropion involutif de la paupière inférieure chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

Recueil et analyse des données : 

Chaque auteur de revue a évalué de façon indépendante les résumés des études identifiés par les recherches électroniques et manuelles. Les analyses des auteurs ont ensuite été comparées et des documents complets ont été obtenus pour les études correspondantes conformément aux critères d’inclusion. Des discussions ont permis aux auteurs de résoudre leurs désaccords.

Résultats principaux : 

Nous avons identifié un ECR répondant à nos critères d’inclusion et l’avons inclus dans cette revue. Soixante-trois participants souffrant d’un entropion involutif de la paupière inférieure ont été randomisés pour recevoir des sutures éversantes ou des sutures éversantes avec une bande tarsale latérale. Huit participants ont été perdus de vue. L’essai indique que la procédure combinée pour le serrage horizontal et vertical de la paupière alliant des sutures éversantes à une bande tarsale latérale est très efficace curative dans le cas d’un entropion involutif par rapport au serrage vertical effectué uniquement à l’aide de sutures éversantes. La supériorité de l’approche combinée est aussi corroborée par plusieurs études non contrôlées de bonne qualité portant sur des procédures chirurgicales spécifiques, mais elles n’ont pas été incluses dans l’analyse car elles ne correspondaient pas aux critères d’inclusion.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.