Mesures antipyrétiques pour traiter la fièvre paludéenne

La fièvre est un symptôme courant du paludisme. Les médicaments antipyrétiques (médicaments soulageant la fièvre) et les mesures physiques (telles que les compresses d'eau tiède) sont largement utilisés par les soignants et les professionnels de santé pour traiter la fièvre chez les adultes et les enfants atteints de paludisme. Certains chercheurs ont mis en doute l'idée que le traitement de la fièvre par des médicaments antipyrétiques était bénéfique. Ils suggèrent qu'il pourrait en fait prolonger le temps nécessaire pour que le parasite du paludisme disparaisse du système sanguin. Cette revue a recherché des preuves provenant de recherches d'un type adéquat et qui examinaient ces questions. Nous n'avons trouvé que quelques essais, réalisés à petite échelle, et n'avons pas pu tirer suffisamment d'informations de ces essais pour pouvoir déterminer de façon concluante si les médicaments antipyrétiques aidaient effectivement à faire disparaître les symptômes du paludisme ou s'ils prolongeaient la maladie.

Conclusions des auteurs : 

Nous ignorons si les antipyrétiques modifient le temps d'élimination du parasite. Pour déterminer si d'autres essais sont utiles pour examiner cette question, il conviendrait d'établir si cette question est importante à résoudre par des essais interventionnels.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La fièvre est courante dans les cas de paludisme et les médicaments, ainsi que les compresses, sont largement utilisés pour le soulagement des symptômes. Certains chercheurs ont suggéré que la réduction de la fièvre pouvait prolonger le paludisme.

Objectifs : 

Notre objectif était de déterminer si les traitements destinés à réduire la fièvre dans les cas de paludisme avaient un effet sur l'évolution de la maladie.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses (juin 2012), dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library numéro 6, 2012), MEDLINE (de 1966 à juin 2012) ; EMBASE (de 1980 à juin 2012) et LILACS (juin 2012). Nous avons contacté des chercheurs et des organisations travaillant dans ce domaine pour nous permettre de trouver d'autres essais non publiés ou en cours.

Critères de sélection : 

Des essais contrôlés randomisés portant sur les mesures de réduction de la fièvre chez les adultes ou les enfants ayant reçu un diagnostic de paludisme confirmé.

Recueil et analyse des données : 

Les critères d'inclusion ont été appliqués de façon indépendante par deux auteurs. Nous avons extrait des données d'essais ayant répondu à nos critères préétablis au moyen d'un formulaire d'extraction de données standardisé. Des différences moyennes avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été calculées pour les données continues. L'approche GRADE a été utilisée pour évaluer la qualité des preuves et en établir une synthèse.

Résultats principaux : 

Dix essais contrôlés randomisés, portant sur 990 participants, comprenant à la fois des adultes et des enfants, ont répondu à nos critères d'inclusion. Tous étaient des essais réalisés à petite échelle, avec des limitations méthodologiques, chez des patients divers. Certains essais ont détecté un impact des médicaments antipyrétiques sur le temps de disparition de la fièvre et d'autres non. Concernant l'élimination du parasite, il n'a été démontré aucune influence des traitements antipyrétiques (six essais, 423 participants, très faible qualité de preuve). Il n'a été détecté aucune différence quant au nombre ou à la gravité des événements indésirables entre les médicaments antipyrétiques et le médicament témoin.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.