Le régime cétogène et les autres régimes pour l'épilepsie

Contexte

L'épilepsie est un trouble qui se caractérise par des convulsions récurrentes (crises) causées par des décharges électriques anormales dans le cerveau. La majorité des crises d'épilepsie peuvent être contrôlées avec un ou plusieurs médicaments antiépileptiques, mais ces médicaments peuvent perdre leur efficacité après un certain temps (on appelle alors cela une épilepsie réfractaire aux médicaments). Pour les personnes ayant une épilepsie réfractaire aux médicaments, un régime spécial (que l'on appelle régime cétogène) peut être envisagé. Les régimes cétogènes sont riche en graisses et pauvre en glucides.

Cette revue visait à étudier l'effet d'un régime cétogène sur le contrôle des convulsions, la cognition (par ex., l'apprentissage, la concentration et les performances scolaires chez les enfants ; l'apprentissage, la concentration et la mémoire chez les adultes) et le comportement. Nous avons également étudié les effets secondaires du régime et le nombre de participants ayant abandonné les études ainsi que les raisons à cela.

Date de la recherche

Cette recherche est à jour jusqu'à mars 2015.

Caractéristiques de l'étude

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données médicales pour trouver des essais contrôlés randomisés (des études cliniques où les gens sont assignés de façon aléatoire dans un de deux ou de plusieurs groupes de traitement) chez les adultes ou les enfants ayant une épilepsie dans lesquels un régime cétogène a été comparé à d'autres traitements. Nous avons trouvé sept essais contrôlés randomisés, avec 427 participants. Les essais ont durée entre trois et six mois.

Résultats principaux

Les effets secondaires à court terme des régimes cétogènes comprenaient les diarrhées, la constipation et des vomissements. À long terme, l'état de santé du cœur pourrait être affecté.

Toutes les études ont indiqué que les participants ont abandonné le régime en raison du manque d'amélioration dans les crises épileptiques et d'une faible tolérance du régime.

Aucune étude n'a rapporté les effets des régimes cétogènes sur la cognition et le comportement.

Récemment, d'autres régimes cétogènes plus agréables, tels que le régime cétogène modifié Atkins, ont montré des effets similaires sur le contrôle des crises par rapport aux régimes cétogènes plus restrictifs. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Qualité des preuves

Les études incluses dans cette revue étaient limitées par le faible nombre de participants et le fait que celles-ci n'ont inclus que des enfants ; par conséquent, la qualité des preuves était faible.

Il existe peu de recherches à l'heure actuelle sur l'utilisation de ces régimes chez les adultes, par conséquent, d'autres recherches sont nécessaires dans ce domaine.

Conclusions des auteurs : 

Les essais contrôlés randomisés discutés dans cette revue montraient des résultats prometteurs quant à l'utilisation des régimes cétogènes pour l'épilepsie. Toutefois, le nombre limité d'études, la faible taille des échantillons et la seule population pédiatrique ont mené à une évaluation de la qualité globale des preuves comme étant insuffisantes.

Il y avait des effets indésirables dans toutes les études et pour toutes les variantes de RC à court terme, tels que des troubles gastro-intestinaux et à plus long terme des complications cardiovasculaires. Les taux d'attrition demeurent un problème avec tous les RC et dans toutes les études, et les raisons à cela sont un manque d'efficacité ou de tolérance du régime.

Il n'y avait pas suffisamment de preuves pour recommander l'utilisation clinique des RC chez l'adulte ayant une épilepsie, par conséquent, d'autres recherches pourraient être bénéfiques.

D'autres régimes plus appétissants mais similaires, tels que le RMA, peuvent avoir un effet similaire sur le contrôle des convulsions comparé à un RC classique, mais cette hypothèse nécessite un examen plus approfondi. Pour les personnes ayant une épilepsie médicalement intraitable ou celles chez qui une intervention chirurgicale n'est pas adaptée, le RC reste une option valable ; cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Le régime cétogène (RC), riche en lipides et pauvre en glucides, a été proposé pour réduire la fréquence des crises épileptiques. Il est actuellement préconisé chez les enfants continuant de présenter des crises malgré un traitement avec des médicaments antiépileptiques. Récemment, il a été constaté un intérêt quant aux RC moins restrictifs tels que le régime modifié Atkins (RMA) et le recours à ces régimes s'est étendu aux personnes adultes.

Objectifs : 

Examiner les preuves concernant l'efficacité et la tolérance issues d'essais contrôlés randomisés quant aux effets du RC et des régimes similaires.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'épilepsie (le 30 mars 2015), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) via le registre Cochrane des études en ligne (CRSO, le 30 mars 2015), MEDLINE (Ovid, le 30 mars 2015), ClinicalTrials.gov(le 30 mars 2015) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS(ICTRP, le 30 mars 2015). Nous n'avons imposé aucune restriction concernant la langue. Nous avons examiné les références bibliographiques des études trouvées pour identifier d'autres rapports d'études pertinentes.

Critères de sélection : 

Les études concernant les RC et d'autres régimes similaires chez des personnes ayant une épilepsie.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment appliqué des critères prédéfinis pour extraire les données et ont évalué la qualité des études.

Résultats principaux : 

Nous avons identifié sept essais contrôlés randomisés ayant produit huit publications.

Tous les essais ont appliqué une analyse en intention de traiter avec diverses méthodes de randomisation. Les sept études avaient recruté 427 enfants et adolescents et aucun adulte. Nous n'avons pas été en mesure de réaliser une méta-analyse en raison de l'hétérogénéité des études.

Les taux rapportés d'absence de crises ont atteint 55 % dans un groupe suivant un régime cétogène 4:1 après trois mois et les taux rapportés de réduction des crises ont atteint 85 % dans un groupe suivant un régime cétogène 4:1 après trois mois.

Un essai n'a trouvé aucune différence significative entre les RC débutant par un jeûne et les RC progressifs quant aux taux d'absence de crises et rapportait un taux plus élevé de réduction des crises dans le groupe suivant un RC progressif.

Les études évaluant l'efficacité du RMA ont rapporté des taux d'absence de crises allant jusqu'à 10 % et des taux de réduction des crises allant jusqu'à 60 %. Une étude a comparé le RMA à un régime cétogène 4:1, mais n'a pas rapporté les taux d'absence de crises ou de réduction des crises.

Les effets indésirables étaient relativement uniformes entre les différents régimes. Les effets indésirables les plus couramment signalés étaient des syndromes gastro-intestinaux. Il était courant que les participants quittent les essais en raison des effets indésirables. Les autres raisons comprenaient le manque d'efficacité et le refus du régime.

Bien qu'il existe certaines preuves d'une plus grande efficacité antiépileptique d'un régime cétogène 4:1 par rapport à des régimes au ratio plus faible, le régime cétogène 4:1 était systématiquement associé à plus d'effets indésirables.

Aucune étude n'a évalué l'effet des régimes sur la qualité de vie, ou le fonctionnement comportemental ou cognitif.

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Martin Vuillème et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez-ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.