Médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë chez l'enfant et l'adulte en milieu ambulatoire

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La toux aiguë est un symptôme courant et gênant chez les personnes atteintes d'une infection aiguë des voies respiratoires supérieures. De nombreuses personnes s'auto-prescrivent des préparations sans ordonnance contre la toux et les professionnels de la santé recommandent souvent leur utilisation pour le traitement initial de la toux. Vingt-six essais impliquant 4 037 participants ont été inclus. Les résultats de cette revue suggèrent une absence de preuves solides confirmant ou infirmant l'efficacité des médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë. Quelques études ont signalé des effets indésirables et ont décrit des effets secondaires rares, mineurs pour la plupart, tels que des nausées, des vomissements, des céphalées et une somnolence. Les résultats de cette revue doivent être interprétés avec prudence, car le nombre d'études dans chaque catégorie de préparations contre la toux était faible. De nombreuses études étaient de faible qualité et étaient très différentes les unes des autres, rendant difficile l'évaluation de l'efficacité globale.

Conclusions des auteurs : 

Il n'existe pas de preuves solides confirmant ou infirmant l'efficacité des médicaments sans ordonnance contre la toux aiguë. Les résultats de cette revue doivent être interprétés avec précaution en raison des différences de caractéristiques et de qualité des études. Les études ont souvent abouti à des résultats contradictoires avec une incertitude concernant la pertinence clinique. Des preuves de meilleure qualité sont nécessaires pour déterminer l'efficacité des traitements auto-prescrits contre la toux aiguë.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La toux aiguë due à une infection des voies respiratoires supérieures (IVRS) est un symptôme courant. Les médicaments en vente libre, sans ordonnance, sont souvent recommandés comme traitement de première ligne, mais les preuves d'une quelconque efficacité de ces médicaments sont peu nombreuses.

Objectifs : 

Évaluer les effets des préparations orales contre la toux sans ordonnance contre la toux aiguë chez l'enfant et l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) 2012, numéro 3, qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës, MEDLINE (de janvier 1966 à la semaine 1 de mars 2012), EMBASE (de janvier 1974 à mars 2012), CINAHL (de janvier 2010 à mars 2012), LILACS (de janvier 2010 à mars 2012), Web of Science (de janvier 2010 à mars 2010) et le registre national des recherches du Ministère de la santé du Royaume-Uni (UK Department of Health National Research Register) (mars 2010).

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant des préparations orales sans ordonnance contre la toux à un placebo chez l'enfant et l'adulte atteints de toux aiguë en milieu ambulatoire. Nous avons pris en compte tous les critères de jugement relatifs à la toux et les critères de jugement secondaires pertinents étaient les effets indésirables.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment examiné les références potentiellement pertinentes, extrait les données et évalué la qualité méthodologique des études. Nous avons réalisé une analyse quantitative lorsque cela était opportun.

Résultats principaux : 

Vingt-six essais (18 chez l'adulte, huit chez l'enfant), portant sur 4 037 personnes (3 421 adultes et 616 enfants), ont été inclus.

Dans les études chez l'adulte, six essais ont comparé des antitussifs à un placebo et ont eu des résultats variables. Deux essais ont comparé l'expectorant guaïfénésine à un placebo ; un essai a indiqué un bénéfice significatif contrairement à l'autre. Un essai a découvert qu'un mucolytique réduisait la fréquence de la toux et les scores des symptômes. Deux études ont examiné des combinaisons d'antihistaminique-décongestionnant et ont découvert des résultats contradictoires. Quatre études ont comparé d'autres combinaisons de médicaments à un placebo et ont indiqué un certain bénéfice en termes de réduction des symptômes de la toux. Trois essais ont découvert que les antihistaminiques n'étaient pas plus efficaces qu'un placebo pour soulager les symptômes de la toux.

Dans les études chez l'enfant, les antitussifs (deux études), les antihistaminiques (deux études), les décongestionnants antihistaminiques (deux études) et les combinaisons d'antitussif/bronchodilatateur (une étude) n'ont pas été plus efficaces qu'un placebo. Aucune étude utilisant des expectorants n'a répondu à nos critères d'inclusion. Les résultats d'un essai ont été en faveur d'un traitement actif aux mucolytiques par rapport à un placebo. Un essai a testé deux sirops pédiatriques contre la toux et les deux préparations ont démontré une « réponse satisfaisante » chez 46 % et 56 % des enfants comparé à 21 % des enfants dans le groupe du placebo.

Une minorité d'études ont signalé des effets indésirables et ont décrit une faible incidence d'effets secondaires, principalement mineurs, tels que des nausées, des vomissements, des céphalées et une somnolence.

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.