Les interventions ciblant les parents et les personnes s'occupant d'enfants peuvent-elles réduire l'exposition des enfants à la fumée de tabac ?

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Actuellement, il n'y a pas de preuves déterminant les interventions qui sont le plus efficaces pour diminuer le tabagisme parental et prévenir l'exposition à la fumée de tabac pendant l'enfance. Les enfants exposés à la fumée de cigarette présentent un risque plus élevé de problèmes, infections et graves complications pulmonaires, y compris de syndrome de mort subite du nourrisson. La prévention de l'exposition à la fumée de cigarette pendant l'enfance et la petite enfance pourrait par conséquent améliorer significativement la santé des enfants dans le monde. Bien que plusieurs interventions, notamment des programmes d'éducation et de conseil pour les parents, soient utilisées pour tenter de réduire l'exposition des enfants à la fumée de cigarette, leur efficacité n'a pas été clairement démontrée. La revue n'a pas pu déterminer qu'une intervention réduisait le tabagisme parental et l'exposition des enfants plus efficacement que d'autres, bien qu'on ait identifié quatre études indiquant qu'un counseling intensif proposé dans un cadre clinique était efficace.

Conclusions des auteurs : 

Si des interventions de counseling courtes ont été identifiées comme efficaces pour les adultes lorsqu'elles étaient dispensées par des médecins, cela ne peut pas être extrapolé pour les adultes en tant que parents dans le contexte de la santé des enfants. Cependant, peu de preuves corroborent des interventions de counseling intensives pour les parents dans ce contexte. Il n'existe pas de preuves claires de différences entre les contextes respiratoires, non respiratoires chez l'enfant malade, chez l'enfant en bonne santé et peripartum pour la réduction de l'exposition des enfants à la FTE.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'exposition des enfants à la fumée de cigarette d'autres personnes (fumée de tabac environnementale ou FTE) est associée à plusieurs critères de jugement de santé indésirables pour les enfants. Le tabagisme parental est une source courante d'exposition des enfants à la FTE. La prévention de l'exposition à la fumée de cigarette pendant l'enfance et la petite enfance présente un potentiel significatif pour améliorer la santé des enfants dans le monde.

Objectifs : 

Déterminer l'efficacité des interventions visant à réduire l'exposition des enfants à la FTE.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme et avons réalisé des recherches supplémentaires dans deux bases de données de santé et d'éducation non incluses dans ce registre spécialisé. Date de la recherche la plus récente : octobre 2007.

Critères de sélection : 

Les interventions testées au moyen d'essais contrôlés avec ou sans randomisation ont été incluses dans cette revue si elles ciblaient des participants (parents et autres membres de la famille, employés de garderie et enseignants) impliqués dans la garde et l'éducation des nourrissons et des jeunes enfants (âgés de 0 à 12 ans). Tous les mécanismes de réduction de l'exposition des enfants à la fumée de tabac environnementale, ainsi que les programmes de prévention, de sevrage et de contrôle du tabagisme ont été inclus. Ceux-ci comprennent la législation de lutte contre le tabagisme dont les politiques d'interdiction de fumer, la promotion de la santé, les thérapies socio-comportementales, la technologie, l'éducation et les interventions cliniques.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont évalué la qualité méthodologique des études et extrait des données de façon indépendante. En raison de l'hétérogénéité des méthodologies et des critères de jugement, aucune mesure globale n'a été possible et les résultats ont été synthétisés en utilisant des résumés narratifs.

Résultats principaux : 

Trente-six études répondaient aux critères d'inclusion. Quatre interventions ciblaient des populations ou des milieux communautaires, 16 études étaient réalisées dans le cadre des soins de santé pour les « enfants en bonne santé » et 13 dans le cadre des soins de santé pour les « enfants malades ». Deux études supplémentaires réalisées dans des cliniques pédiatriques ne déterminent pas clairement si les consultations sont pour des enfants en bonne santé ou malades et une autre inclut à la fois des consultations d'enfants en bonne santé et malades. Dix-neuf de ces études proviennent d'Amérique du Nord et 12 proviennent d'autres pays à haut revenu. Cinq études sont issues de pays à revenu faible ou moyen. Dans 17 études sur les 36, on a observé une réduction de l'exposition à la FTE à la fois pour les enfants des groupes d'intervention et des groupes de comparaison. Dans seulement 11 études sur les 36, on a constaté un effet de l'intervention statistiquement significatif. Quatre de ces études réussies utilisaient des interventions de counseling intensif ciblant des parents fumeurs. Nous avons trouvé peu de preuves indiquant une différence d'efficacité des interventions de sevrage tabagique parental selon les cadres étudiés, qu'il s'agisse d'enfants en bonne santé, atteints de maladies respiratoires infantiles ou d'autres maladies infantiles. Une intervention réussie concernait le cadre scolaire et ciblait l'exposition des enfants à la FTE en raison de pères fumeurs.

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.