Cette revue visait à évaluer l'efficacité des implants contraceptifs dans la prévention de la grossesse et la satisfaction de leurs utilisatrices par rapport à d'autres méthodes de contraception.

Tous les essais identifiés comparaient différents types d'implants contraceptifs. Nous n’avons trouvé aucun essai comparant les implants à d'autres méthodes de contraception. Tous les implants se sont avérés des moyens de contraception très efficaces chez les femmes sélectionnées pour les essais. La majorité des femmes utilisant un implant contraceptif a choisi de poursuivre cette méthode à long terme et plus de 80 % d’entre elles portaient encore leur implant après deux ans. Les femmes étaient moins nombreuses à poursuivre ces méthodes dans les études menées dans les pays développés que dans les pays en voie de développement Des saignements vaginaux irréguliers constituaient l'effet secondaire le plus fréquemment rapporté. Ils se raréfiaient toutefois au fil du temps avec tous les implants considérés. Le retrait des implants Implanon et Jadelle s’est avéré plus rapide que celui du Norplant. Il y a eu peu de problèmes de pose, quel que soit l’implant. Les problèmes lors du retrait de l'implant sont restés rares, mais significativement plus fréquents avec le Norplant qu’avec l’Implanon.

Conclusions des auteurs : 

Les implants Implanon, Norplant et Jadelle sont des moyens de contraception très efficaces. Aucune différence significative n'a été relevée entre eux en ce qui concerne l'efficacité contraceptive ou la persévérance. L'effet secondaire le plus fréquent pour tous les implants était des saignements vaginaux imprévisibles. Le retrait de l'Implanon et du Jadelle demandait moins de temps important que celui du Norplant.
Bien que cette revue systématique n’ait pas pu fournir une réponse définitive concernant l'efficacité relative, la tolérance et l'acceptabilité des implants contraceptifs par rapport aux autres méthodes de contraception, elle a soulevé certaines questions à propos de la conduite de la recherche en matière de contraception.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les moyens de contraception implantables offrent une contraception réversible de longue durée. Le taux d'utilisation des implants a toujours été faible par rapport à d'autres méthodes de contraception, en particulier dans les pays développés.

Objectifs : 

Évaluer l'efficacité contraceptive, la tolérance et l'acceptabilité des implants sous-cutanés par rapport à d'autres méthodes de contraception réversibles.

Stratégie de recherche documentaire : 

La littérature a été identifiée par le biais de recherches dans les bases de données et les listes de références et auprès des personnes et d’organisations travaillant dans le domaine de la contraception.

Critères de sélection : 

Tous les essais contrôlés randomisés comparant les implants sous-cutanés à d'autres formes de contraceptifs réversibles et rendant compte des critères d’évaluation prédéterminés chez les femmes au cours des années de fécondité. Les critères d’évaluation principaux étaient la grossesse et la persévérance.

Recueil et analyse des données : 

L'évaluation de la qualité des études et l’extraction des données ont été effectuées par deux réviseurs indépendants. Une liste de contrôle de qualité a été élaborée pour identifier les facteurs méthodologiques généraux et les facteurs spécifiquement liés à la contraception. Les auteurs des études et des entreprises pharmaceutiques ont été contactés pour obtenir des données supplémentaires.
Des données ont été recueillies sur le taux de grossesses, la persévérance, les effets secondaires et les événements indésirables.

Résultats principaux : 

Les neuf essais identifiés comparaient différents types d'implants contraceptifs. Huit essais, impliquant 1 578 femmes, comparaient l'Implanon au Norplant, tandis que le neuvième, impliquant 1 198 femmes, comparait le Jadelle au Norplant. Il n'y avait pas de différence entre l'Implanon et le Norplant en ce qui concerne les taux d'efficacité ou de persévérance sur 4 ans. Ces deux implants apparaissent comme des moyens de contraception très efficaces, puisqu’il n’y a eu aucune grossesse dans aucun des essais, sur 26 972 et 28 108 mois-femme de suivi respectivement. L'effet secondaire le plus courant pour l'Implanon et le Norplant était un changement du profil de saignements. Initialement plus variables avec Implanon, les saignements sont devenus moins fréquents avec les deux implants au fur et à mesure qu'augmentait la durée d'utilisation. Après deux années d'utilisation, le taux d'aménorrhée était significativement plus élevé avec l'Implanon. Les essais ne font pas apparaître de différence significative en ce qui concerne les effets secondaires hormonaux et les événements indésirables. La pose et le retrait de l'Implanon ont été significativement plus rapides que ceux du Norplant.
Il n'y a pas eu de différence quant à l'efficacité contraceptive et au taux de persévérance entre le Jadelle et le Norplant. Le Jadelle était significativement plus rapide à retirer que le Norplant.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.