Antibiotiques versus placebo contre la conjonctivite bactérienne aiguë

La conjonctivite bactérienne aiguë est une pathologie infectieuse dans laquelle un œil ou les deux sont rouges et enflammés. Normalement, cette affection n'est pas grave et disparaît spontanément dans la plupart des cas. Les personnes victimes de conjonctivite aiguë reçoivent souvent des antibiotiques, généralement sous la forme d'onguent ou de gouttes ophtalmiques, pour accélérer la guérison. Les bénéfices des antibiotiques pour la personne atteinte de conjonctivite ont été mis en doute. Nous avons trouvé 11 essais contrôlés randomisés (ECR) provenant de différentes parties du monde qui ont porté sur un total global de 3 673 participants. Nous avons jugé que deux des essais étaient de grande qualité et avons estimé que les autres étaient de qualité médiocre. Cette revue mise à jour fournit des preuves plus précises indiquant que l'utilisation de gouttes ophtalmiques antibiotiques peut accélérer la disparition des symptômes et de l'infection et qu'elles ont peu de risques d'être associées à des effets secondaires graves.

Conclusions des auteurs : 

Bien que la conjonctivite bactérienne aiguë guérisse souvent spontanément, les résultats de cette revue systématique mise à jour suggèrent que l'utilisation de gouttes ophtalmiques antibiotiques est associée à une amélioration modeste des taux de rémission clinique et microbiologique comparé à l'utilisation d'un placebo. L'utilisation de gouttes ophtalmiques antibiotiques doit donc être envisagée afin d'accélérer la disparition des symptômes et de l'infection.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La conjonctivite bactérienne aiguë est une infection de la conjonctive. Tant les surfaces conjonctives de la paupière que du globe oculaire sont généralement affectées et sont classiquement rouges et enflammées. L'antibiothérapie est couramment utilisée pour le traitement de la conjonctivite bactérienne aiguë. Cette revue Cochrane a été publiée pour la première fois dans The Cochrane Library en 1999 et a été mise à jour en 2006, puis à nouveau en 2012.

Objectifs : 

Évaluer les avantages et les inconvénients de l'antibiothérapie dans le traitement de la conjonctivite bactérienne aiguë.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library 2012, numéro 7), MEDLINE (de janvier 1950 à juillet 2012), EMBASE (de janvier 1980 à juillet 2012), OpenGrey (Système d'information sur la littérature grise en Europe) (www.opengrey.eu/), le méta-registre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP pour « International Clinical Trials Registry Platform ») (www.who.int/ictrp/search/fr). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date dans les recherches électroniques d'essais. Nous avons effectué la dernière consultation des bases de données le 18 juillet 2012

Critères de sélection : 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) en double aveugle dans lesquels une forme quelconque de traitement aux antibiotiques avait été comparée à un placebo/excipient dans la gestion de la conjonctivite bactérienne aiguë. Cela comprenait les traitements antibiotiques topiques, systémiques et combinés (par exemple, antibiotiques et stéroïdes).

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs (UN et SM) ont contrôlé et examiné les titres et les résumés des études identifiées de façon indépendante. Nous avons évalué le texte complet de toutes les études potentiellement pertinentes. Nous avons évalué la qualité méthodologique des ECR inclus en appliquant la méthodologie Cochrane. Nous avons procédé à une extraction des données de façon standardisée. Nous avons procédé à des méta-analyses à effets aléatoires avec RevMan.

Résultats principaux : 

Nous avons identifié 11 ECR éligibles dans lesquels un total de 3 673 participants ont été randomisés. Un essai supplémentaire, qui avait été publié sous la forme d'un résumé en 1990, mais doit encore être présenté dans son intégralité, est actuellement « en attente d'évaluation ». Six des 11 études incluses l'ont été pour la première fois dans cette dernière mise à jour (2012). Les essais étaient hétérogènes concernant leurs critères d'inclusion et d'exclusion, la nature de l'intervention et les critères de jugement évalués. Nous avons jugé que deux des essais étaient de grande qualité et avons estimé que les autres étaient de qualité médiocre.

Les méta-analyses des données sur les taux de rémission clinique et microbiologique ont révélé que les antibiotiques topiques étaient bénéfiques pour améliorer les taux de rémission clinique (risque relatif (RR) 1,36, intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,15 à 1,61) et microbiologique (RR 1,55, IC à 95 % 1,37 à 1,76) « précoces » (du deuxième au cinquième jour). Pendant la période « tardive » (du sixième au 10ème jour), les antibiotiques ont révélé qu'ils conféraient encore des bénéfices modestes quant à la rémission clinique (RR 1,21, IC à 95 % 1,10 à 1,33) et aux taux de guérison microbiologique (RR 1,37, IC à 95 % 1,24 à 1,52). A partir du sixième jusqu'au 10ème jour, 41 % (IC à 95 % 38 à 43) des cas s'étaient résorbés chez les patients recevant un placebo. Nous n'avons trouvé aucune donnée concernant le rapport coût-efficacité des antibiotiques. Aucun résultat grave n'a été signalé dans les bras actifs ou sous placebo de ces essais, suggérant que des complications importantes dangereuses pour la vue surviennent rarement.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.