Votre avis nous intéresse ! Aidez-nous à améliorer la qualité de nos traductions françaises en répondant à l'enquête d'évaluation.
Questionnaire destiné aux usagers de santé : http://goo.gl/forms/BLNBjZJ75X
Questionnaire destiné aux professions médicales : http://goo.gl/forms/g7nVhqW4Nd

Médicaments destinés à dissoudre les caillots de sang chez les personnes souffrant d'une occlusion artérielle périphérique soudaine

La réduction brutale du débit sanguin dans un membre peut être provoquée par un caillot sanguin obstruant une artère ou un greffon vasculaire. Si elle n'est pas traitée rapidement, cet état, appelé occlusion artérielle périphérique, peut entraîner une amputation ou menacer le pronostic vital. La perfusion de médicaments thrombolytiques peut restaurer le débit sanguin en dissolvant le caillot (thrombolyse). Cette revue a identifié certaines preuves issues de cinq essais contrôlés randomisés, portant sur un total de 687 patients, qui suggéraient qu'une perfusion locale d'un médicament dans l'artère touchée est plus efficace qu'une perfusion dans une veine et est également associée à un moindre risque de saignements indésirables. Aucun médicament particulier n'a été plus efficace qu'un autre pour prévenir l'amputation du membre ou le décès. Les médicaments étudiés étaient la streptokinase, l'urokinase, l'activateur tissulaire recombinant du plasminogène et la pro-urokinase. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats. Tous les résultats de cette revue proviennent d'études de petite taille portant sur des personnes atteintes d'une ischémie artérielle périphérique de gravité diverse.

Conclusions des auteurs : 

Il existe certaines preuves suggérant que le rt-PA intra-artériel est plus efficace que la streptokinase intra-artérielle ou le rt-PA intraveineux pour améliorer la perméabilité des vaisseaux chez les personnes souffrant d'occlusion artérielle périphérique. Il n'y avait aucune preuve que le rt-PA était plus efficace que l'urokinase pour les patients souffrant d'occlusion artérielle périphérique et certaines preuves que la lyse initiale pouvait être plus rapide avec le rt-PA, dependant du traitement. L'incidence des complications hémorragiques n'était pas statistiquement significativement plus élevée avec le rt-PA par rapport à d'autres traitements. Cependant, tous les résultats proviennent d'études de petite taille et avec, en général un petit nombre de résultats, cela signifie qu'il n'est pas possible de tirer des conclusions claires.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La thrombolyse artérielle périphérique est utilisée dans la prise en charge de l'ischémie artérielle périphérique. La streptokinase était utilisée à l'origine, mais des préoccupations de sécurité ont conduit à une recherche d'autres agents. L'urokinase et l'activateur tissulaire recombinant du plasminogène recombinant (rt-PA) se sont de plus en plus établis comme agents de première intention pour la thrombolyse artérielle périphérique. Les avantages potentiels de ces agents comprennent une amélioration de l'innocuité, une plus grande efficacité et une réponse plus rapide. Récemment, des médicaments, tels que la pro-urokinase, la staphylokinase recombinante et l'alfimpérase, ont été introduits. Ceci est une mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2010.

Objectifs : 

Déterminer quels sont les agents fibrinolytiques les plus efficaces dans l'ischémie artérielle périphérique.

Stratégie de recherche documentaire : 

Pour cette mise à jour, le coordinateur de recherche d'essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans le registre spécialisé (dernière recherche en mars 2013) et CENTRAL (2013, numéro 3) pour les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant des agents fibrinolytiques pour traiter l'ischémie artérielle périphérique.

Critères de sélection : 

Les ECR comparant des agents fibrinolytiques pour traiter l'occlusion artérielle périphérique.

Recueil et analyse des données : 

Les données ont été analysées concernant les critères de jugement de perméabilité des vaisseaux, de temps jusqu'à la lyse, de sauvetage du membre, d'amputation, de décès, de complications, notamment d'hémorragie massive, d'AVC et d'embolisation distale.

Résultats principaux : 

Cinq ECR portant sur un total de 687 participants de diverses indications cliniques ont été inclus. Aucune nouvelle étude n'a été incluse dans cette mise à jour. Dans une étude à trois volets, la perméabilité des vaisseaux a été supérieure avec l'activateur tissulaire du plasminogène recombinant (rt-PA) intra-artériel qu'avec la streptokinase intra-artérielle (P < 0,04) ou le rt-PA intraveineux (P < 0,01). Chez des participants atteints d'occlusion artérielle périphérique il n'y avait aucune différence statistiquement significative en termes de sauvetage de membre à 30 jours que ce soit avec l'urokinase ou avec le rt-PA, bien que cela pourrait refléter le petit nombre de sujets des études. L'incidence des complications hémorragiques variait selon le traitement fibrinolytique, mais il n'y avait aucune différence statistiquement significative entre l'urokinase intra-artérielle et le rt-PA intra-artériel. Dans l'étude à trois volets, le rt-PA intraveineux et la streptokinase intra-artérielle ont été associés à un risque significativement plus élevé de complications hémorragiques que le rt-PA intra-artériel (P < 0,05).

Notes de traduction : 
Tools
Information