Mesure de la hauteur utérine pendant la grossesse

On dispose de trop peu de données pour établir si la mesure de la hauteur du ventre de la femme enceinte lors des visites prénatales conduit à de meilleurs résultats.

On mesure souvent chez la femme enceinte la distance entre le bas de son utérus (près de l'os pubien) et le sommet de celui-ci au moyen d'un mètre ruban (hauteur utérine). La personne soignante peut aussi tâter et presser doucement de l'extérieur sur l'utérus de la femme enceinte (palpation de l'abdomen). Ceci afin de vérifier la taille et la position du bébé et la quantité de liquide enveloppant le bébé, mais aussi afin de diagnostiquer une grossesse multiple. La revue a conclu qu'il y avait trop peu de données pour établir si la mesure de la hauteur utérine pendant la grossesse est plus bénéfique que la palpation abdominale. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs : 

Il n'y a pas suffisamment de données pour pouvoir évaluer l'utilisation de la mesure de la hauteur utérine dans le suivi prénatal.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Dans de nombreux contextes, la mesure la hauteur utérine a remplacé l'évaluation clinique de la taille du fœtus par palpation abdominale, car il a été rapporté que cette dernière donnait de mauvais résultats.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets sur l'issue de la grossesse de l'utilisation en routine de la mesure de la hauteur utérine (mesure par mètre ruban de la distance entre la symphyse pubienne et le fond utérin) dans le cadre du suivi prénatal.

Stratégie de recherche documentaire : 

Recherche électronique exhaustive dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (août 2002).

Critères de sélection : 

Des essais contrôlés de manière acceptable comparant la mesure de la hauteur utérine à l'évaluation par la seule palpation abdominale.

Recueil et analyse des données : 

Un auteur a évalué la qualité des essais et extrait les données.

Résultats principaux : 

Un essai portant sur 1 639 femmes a été inclus. Aucune différence notable n'a été détectée pour aucun des critères de jugement mesurés.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.