Echinacea pour la prévention et le traitement du rhume banal

Les préparations à base de la plante Echinacea sont largement utilisées dans certains pays européens et en Amérique du Nord pour le rhume banal. Les préparations à base d'Echinacea disponibles sur le marché sont très différentes les unes des autres, car elles utilisent différents types (espèces) et parties (tige, racine ou les deux) de la plante, différentes méthodes de fabrication (séchage, extraction alcoolique ou expression du jus à partir de plantes fraîches) et parfois aussi l'ajout d'autres plantes.

Nous avons examiné 24 essais cliniques contrôlés portant sur 4631 participants étudiant l'efficacité de plusieurs préparations différentes à base d'Echinacea pour la prévention et le traitement du rhume banal ou d'infections à rhinovirus induites. Notre revue montre que toute une variété de produits préparés à partir de différentes espèces du genre Echinacea, de différentes parties de la plante et disponibles sous des formes différentes ont été comparés à un placebo dans des essais randomisés. En raison des différences significatives dans les préparations testées, il était difficile de tirer des conclusions solides. Cinq essais ont été considérés comme présentant un faible risque de biais dans les cinq catégories de l'outil Cochrane « Risque de biais ». Cinq autres essais ont été considérés comme étant à faible risque de biais, avec un risque de biais incertain dans seulement une catégorie. Enfin, huit essais ont été considérés à risque élevé de biais dans au moins une catégorie et les six autres comme présentant un risque de biais incertain.

La majorité des essais examinaient si la prise de préparations à base d'Echinacea après l'apparition des symptômes du rhume en réduit la durée par rapport à un placebo. Bien qu'il semble possible que certains produits à base d'Echinacea soient plus efficaces qu'un placebo pour le traitement du rhume, dans l'ensemble, les preuves sur les effets thérapeutiques cliniquement pertinents sont faibles. En général, les essais étudiant l'Echinacea dans la prévention du rhume n'ont pas montré de réduction statistiquement significative dans l'incidence de la maladie. Cependant, presque tous les essais de prévention montraient des signes de petits effets préventifs. Le nombre de patients abandonnant le traitement ou signalant des effets indésirables ne différait pas significativement entre les groupes de traitement et de contrôle dans les essais de prévention et de traitement. Cependant, dans les essais de prévention, il y avait une tendance à un plus grand nombre de patients abandonnant en raison d'événements indésirables dans les groupes de traitement.

Les preuves sont à jour en juillet 2013.

Conclusions des auteurs : 

Il n'a pas été démontré ici que les produits à base d'Echinacea apportent un avantage dans le traitement du rhume, bien qu'il soit possible que certains produits à base d'Echinacea aient apporté un faible bénéfice : les résultats des essais individuels portant sur la prophylaxie montrent de façon constante des tendances positives (sinon significatives), bien que les effets potentiels soient d'une pertinence clinique discutable.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les préparations à base de la plante Echinacea (famille Asteraceae) sont largement utilisées en Europe et en Amérique du Nord pour le rhume banal. La plupart des consommateurs et des médecins ne sont pas conscients que les produits disponibles sous l'appellation Echinacea sont sensiblement différents dans leur composition, principalement en raison de l'utilisation de matières végétales et de méthodes d'extraction différentes, et de l'ajout d'autres composants.

Objectifs : 

Évaluer l'existence de preuves indiquant que les préparations à base d'Echinacea sont efficaces et sûres par rapport à un placebo dans la prévention et le traitement du rhume banal.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL 2013, numéro 5, MEDLINE (de 1946 à la 5ème semaine de mai 2013), EMBASE (de 1991 à juin 2013), CINAHL (de 1981 à juin 2013), AMED (de 1985 à février 2012), LILACS (de 1981 à juin 2013), Web of Science (de 1955 à juin 2013), CAMBASE (sans limite de temps), le Centre for Complementary Medicine Research (de 1988 à septembre 2007), l'ICTRP de l'OMS et clinicaltrials.gov(dernière recherche le 5 juin 2013), passé au crible les références bibliographiques et interrogé des experts du domaine sur les études publiées et non publiées.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés (ECR) comparant les monopréparations à base d' Echinacea à un placebo.

Recueil et analyse des données : 

Au moins deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité et la qualité des essais et extrait les données. Le principal critère de jugement de l'efficacité était le nombre d'individus présentant au moins un rhume dans les essais de prévention et la durée des rhumes dans les essais de traitement. Pour tous les essais inclus, le principal critère de jugement de la sécurité et de l'acceptabilité était le nombre de participants abandonnant en raison d'événements indésirables. Nous avons évalué la qualité des essais en utilisant l'outil Cochrane « Risque de biais ».

Résultats principaux : 

Vingt-quatre essais en double aveugle portant sur 4631 participants, comprenant un total de 33 comparaisons de préparations à base d'Echinacea au placebo, remplissaient les critères d'inclusion. Un éventail de différentes préparations à base d'Echinacea fabriquées à partir de différentes espèces et parties de la plante ont été utilisées. Des preuves issues de sept essais étaient disponibles pour les préparations à base des parties aériennes de l'Echinacea purpurea.

Dix essais ont été considérés comme ayant un faible risque de biais, six avaient un risque de biais incertain et huit un risque élevé de biais. Dix essais incluant 13 comparaisons examinaient la prévention et 15 essais avec 20 comparaisons examinaient le traitement des rhumes (un essai portait sur la prévention et le traitement).

En raison de la forte hétérogénéité clinique des études, nous ne les avons pas regroupées pour l'analyse principale. Aucun des 12 comparaisons de prévention rapportant le nombre de patients présentant au moins un épisode de rhume n'a trouvé une différence statistiquement significative. Cependant, un regroupement post hoc de leurs résultats suggère une réduction du risque relatif de 10 % à 20 %. Sur les six essais de traitement rapportant des données concernant la durée des rhumes, seuls deux ont montré un effet significatif de l'Echinacea par rapport au placebo. Le nombre de patients abandonnant ou signalant des effets indésirables ne différait pas significativement entre les groupes de traitement et de contrôle dans les essais de prévention et de traitement. Cependant, dans les essais de prévention, il y avait une tendance à un plus grand nombre de patients abandonnant en raison d'événements indésirables dans les groupes de traitement.

Notes de traduction : 
Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.