Le traitement aux antibiotiques pour les personnes ayant une bronchite aiguë

Question de la revue

Nous voulions déterminer si les antibiotiques améliorent les résultats chez les personnes ayant une bronchite aiguë. Nous avons également évalué les effets indésirables potentiels du traitement aux antibiotiques.

Contexte

La bronchite aiguë est un diagnostic clinique (un diagnostic basé sur des signes et des symptômes décrits par les patients) offert en cas de toux aiguë, associée ou non à des crachats et des expectorations. La bronchite aiguë peut être causée par des virus ou des bactéries. Les symptômes durent généralement deux semaines, mais peuvent persister jusqu'à huit semaines. Des antibiotiques sont souvent prescrits pour traiter la bronchite aiguë, mais ceux-ci peuvent causer des effets indésirables, tels que des nausées et des diarrhées ainsi qu'entraîner des réactions plus graves chez les personnes allergiques. Il n'existe aucun test simple permettant de distinguer les bronchites bactériennes de celles virales.

Caractéristiques de l'étude

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés comparant un traitement antibiotique à un placebo ou à l'absence de traitement chez les personnes ayant une bronchite aiguë ou une toux productive aiguë et sans maladie pulmonaire chronique sous-jacente. Nous avons inclus 17 essais comprenant un total de 5099 participants. L'utilisation d'autres médicaments conjoints pour soulager les symptômes était autorisée si ceux-ci étaient offerts à tous les participants dans l'étude.

Principaux résultats

Notre recherche est à jour jusqu'au 13 janvier 2017.

Nous avons trouvé peu de preuves indiquant un bénéfice clinique permettant de soutenir le recours aux antibiotiques dans la bronchite aiguë. Certaines personnes traitées avec des antibiotiques ont guéri un peu plus rapidement et ont obtenu des améliorations au niveau des résultats relatifs à la toux. Cependant, cette différence pourrait ne pas être importante en pratique, car elle représentait une différence de la moitié d'une journée sur une période de 8 à 10 jours. Il y avait une augmentation faible mais significative des effets secondaires indésirables chez les personnes traitées avec des antibiotiques. Les effets secondaires les plus couramment signalés incluaient des nausées, des vomissements, des diarrhées, des maux de tête et des éruptions cutanées.

Cette revue suggère qu'il existe peu de bénéfices à utiliser des antibiotiques dans la bronchite aiguë pour les individus en bonne santé. Des recherches supplémentaires sont nécessaires sur les effets des antibiotiques dans la bronchite aiguë chez les personnes âgées et fragiles ayant des maladies chroniques multiples qui pourraient ne pas avoir été inclus dans les essais existants. Le recours aux antibiotiques doit être évalué en considérant les effets secondaires potentiels, la médicalisation d'une affection guérissant d'elle-même, le coût du traitement antibiotique, et en particulier les effets délétères associés au niveau de la population en raison d'une augmentation de la résistance aux antibiotiques.

Qualité des preuves

La qualité de ces essais était généralement bonne, en particulier pour les études les plus récentes.

Conclusions des auteurs : 

Il existe des preuves limitées indiquant un bénéfice clinique permettant de soutenir le recours aux antibiotiques dans la bronchite aiguë. Les antibiotiques pourraient avoir un modeste effet bénéfique chez certaines personnes, telles que les personnes âgées et fragiles ayant des comorbidités, qui pourraient ne pas avoir été incluses dans les essais existants. Cependant, l'ampleur de ce bénéfice doit être considérée en prenant en compte les effets secondaires potentiels, la médicalisation d'une affection guérissant d'elle-même, la résistance accrue aux pathogènes respiratoires, et le coût du traitement antibiotique.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les bénéfices et les risques du recours aux antibiotiques dans la bronchite aiguë restent flous bien qu'il s'agisse de l'une des maladies les plus fréquemment rencontrées en soins primaires.

Objectifs : 

Évaluer les effets des antibiotiques pour améliorer les résultats cliniques et évaluer les effets indésirables du traitement antibiotique pour les personnes ayant un diagnostic clinique de bronchite aiguë.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL 2016, numéro 11 (consultée le 13 janvier 2017), MEDLINE (de 1966 à la 1ère semaine de janvier 2017), EMBASE (de 1974 au 13 janvier 2017) et LILACS (de 1982 au 13 janvier 2017). Nous avons effectué des recherches dans le World Health Organization International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP de l'OMS) et sur ClinicalTrials.gov le 5 avril 2017.

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés comparant un traitement antibiotique à un placebo ou à l'absence de traitement dans la bronchite aiguë ou la toux productive aiguë, chez les personnes sans maladie pulmonaire sous-jacente.

Recueil et analyse des données : 

Au moins deux auteurs de la revue ont extrait les données et évalué la qualité des essais.

Résultats principaux : 

Nous n'avons identifié aucun nouvel essai à inclure dans cette mise à jour de 2017. Nous avons inclus 17 essais totalisant 5099 participants dans l'analyse primaire. La qualité des essais était généralement bonne. Lors du suivi, aucune différence n'était observée chez les participants décrits comme ayant un état clinique amélioré entre les groupes ayant reçu des antibiotiques ou un placebo (11 études, 3841 participants, risque relatif (RR) 1,07, intervalle de confiance à 95 % (IC) 0,99 à 1,15). Les participants ayant reçu des antibiotiques étaient moins susceptibles d'avoir une toux (4 études avec 275 participants, RR 0,64, IC à 95 % 0,49 à 0,85 ; nombre de sujets à traiter pour obtenir un résultat bénéfique supplémentaire (NSTb) = 6) et une toux nocturne (4 études avec 538 participants, RR 0,67, IC à 95 % 0,54 à 0,83 ; NSTb = 7). La durée moyenne de la toux était plus courte pour les participants sous antibiotiques (7 études avec 2776 participants, différence moyenne (DM) -0,46 jours, IC à 95 % -0,87 à -0,04). Les différences au niveau de la présence d'une toux productive pendant le suivi et la DM au niveau de la toux productive n'ont pas atteint le seuil de signification statistique.

Les participants recevant des antibiotiques étaient plus susceptibles d'avoir un état de santé amélioré selon l'évaluation globale du clinicien (6 études avec 891 participants, RR 0,61, IC à 95 % 0,48 à 0,79 ; NSTb = 11) et étaient moins susceptibles d'avoir un examen pulmonaire anormal (5 études avec 613 participants, RR 0,54, IC à 95 % 0,41 à 0,70 ; NSTb = 6). Les participants recevant des antibiotiques ont également passé moins de jours à se sentir malade (5 études avec 809 participants ; DM -0,64 jours, IC à 95 % -1,16 à -0,13) et moins de jours avec des difficultés à réaliser leurs activités (6 études avec 767 participants ; DM -0,49 jours, IC à 95 % -0,94 à -0,04). Les différences dans les proportions de personnes ayant des difficultés à réaliser leurs activités lors du suivi n'ont pas atteint le seuil de signification statistique. Il y avait une tendance significative en faveur d'une augmentation des effets indésirables dans le groupe recevant des antibiotiques (12 études avec 3496 participants, RR 1,20, IC à 95 % 1,05 à 1,36 ; NST pour un effet néfaste supplémentaire = 24).

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Martin Vuillème et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.