Interventions contre la trichomonase pendant la grossesse

Le métronidazole est efficace contre une infection à trichomonas au cours de la grossesse, mais peut augmenter le risque de bébés prématurés et à faible poids de naissance.

La trichomonase est une infection sexuellement transmissible très courante. Les symptômes comprennent des démangeaisons et des pertes vaginales. On ignore si les femmes enceintes atteintes de trichomonase sont plus susceptibles d'accoucher prématurément ou d'avoir d'autres complications de grossesse. La revue de deux essais, portant sur un total de 842 femmes, a découvert que le métronidazole était efficace contre la trichomonase lorsqu'il était pris par les femmes et leurs partenaires au cours de la grossesse, mais qu'il pourrait être néfaste pour le bébé en raison de la possibilité d'une naissance prématurée. Un des essais a été arrêté précocement, car les femmes prenant le métronidazole étaient plus susceptibles d'accoucher prématurément et d'avoir des bébés à faible poids de naissance. Des recherches supplémentaires sont nécessaires concernant les traitements de la trichomoniase pour les femmes enceintes.

Conclusions des auteurs : 

Le métronidazole, administré en dose unique, est susceptible de représenter un traitement parasitologique contre la trichomonase, mais on ignore si ce traitement aura un effet sur l'issue de la grossesse. Le taux de guérison pourrait probablement être supérieur si davantage de partenaires utilisaient ce traitement.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La vaginite due au Trichomonas vaginalis est l'une des maladies sexuellement transmissibles les plus courantes. La trichomonase affecte également les femmes au cours de la grossesse, mais on ne sait pas précisément si elle provoque un accouchement prématuré et d'autres complications de grossesse.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets de différents traitements de la trichomonase au cours de la grossesse.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 14 janvier 2011).

Critères de sélection : 

Les essais randomisés comparant des agents anti-trichomonas pendant la grossesse. Les essais incluant des femmes atteintes de trichomonase symptomatique ou asymptomatique étaient éligibles.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont évalué l’éligibilité et la qualité des essais.

Résultats principaux : 

Nous avons inclus deux essais portant sur 842 femmes enceintes. Dans les deux essais, environ 90 % des femmes ne présentaient plus de trichomonas dans le vagin après le traitement. Dans l'essai américain, les femmes atteintes de trichomonase asymptomatique entre 16 et 23 semaines ont été traitées avec du métronidazole en deux occasions à au moins deux semaines d'intervalle. L'essai a été arrêté avant d'atteindre son objectif de recrutement, car le métronidazole n'était pas efficace pour réduire les accouchements prématurés et il existait un risque d'effet néfaste (risque relatif 1,78 ; intervalle de confiance à 95 % 1,19 à 2,66). L'essai sud-africain a recruté des femmes à un stade plus avancé de la grossesse et n'avait pas le plan et la puissance pour rendre compte des effets indésirables. Nous avons exclu deux études récentes, identifiées pour la présente mise à jour, car elles n'abordaient pas la question principale.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.