Hydratation maternelle pour augmenter le volume de liquide amniotique dans les cas d'oligoamnios et de volume de liquide amniotique normal

Les femmes enceintes ayant trop peu de liquide amniotique autour de leur bébé peuvent en augmenter le volume en consommant des liquides, bien qu'on ignore si cela améliore les issues.

L'oligoamnios se caractérise par la présence insuffisante de liquide autour du bébé dans l'utérus. Cela peut survenir en raison d'un mauvais développement du bébé. Cela peut empêcher le bébé de se retourner en position céphalique pour la naissance ou peut provoquer une compression du cordon ombilical du bébé. La revue de quatre essais (122 femmes) a découvert que les femmes qui buvaient de l'eau supplémentaire (en général deux litres en deux heures) ou recevaient du liquide en perfusion directe dans leur sang (les deux formes de l'hydratation maternelle) augmentaient le volume de liquide autour du bébé. Cependant, on ignore si cela est bénéfique au bébé ou non. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs : 

Une simple hydratation maternelle semble augmenter le volume de liquide amniotique et pourrait être bénéfique dans la gestion de l'oligoamnios et la prévention de l'oligoamnios au cours du travail ou avant la version par manœuvres externes. Des essais contrôlés sont nécessaires pour évaluer les bénéfices cliniques et les risques possibles de l'hydratation maternelle dans des buts cliniques spécifiques.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'oligoamnios (volume réduit de liquide amniotique) peut être responsable de problèmes de mauvaise présentation, de compression du cordon ombilical, de concentration de méconium dans liquide amniotique et d'une difficulté ou d'un échec de version par manœuvres externes. Une simple hydratation maternelle a été suggérée comme moyen d'augmenter le volume de liquide amniotique afin de réduire certains de ces problèmes.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets de l'hydratation maternelle sur le volume de liquide amniotique et les mesures de l'issue de la grossesse.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (juin 2009).

Critères de sélection : 

Les essais randomisés comparant l'hydratation maternelle à l'absence d'hydratation chez les femmes enceintes ayant un volume de liquide amniotique réduit ou normal.

Recueil et analyse des données : 

L'éligibilité et la qualité des essais ont été évaluées par les deux auteurs de la revue.

Résultats principaux : 

Quatre études impliquant un total de 122 femmes ont été incluses. Il a été demandé à ces femmes de boire deux litres d'eau avant de subir une nouvelle échographie. L'hydratation maternelle chez les femmes présentant ou non un oligoamnios a été associée à une augmentation du volume de liquide amniotique (différence moyenne (DM) pour les femmes présentant un oligoamnios 2,01, intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,43 à 2,60 ; et DM pour les femmes ayant un volume de liquide amniotique normal 4,50, IC à 95 % 2,92 à 6,08). L'hydratation hypotonique intraveineuse chez les femmes atteintes d'oligoamnios a été associée à une augmentation du volume de liquide amniotique (DM 1,35, IC à 95 % 0,61 à 2,10). L'hydratation isotonique intraveineuse n'a eu aucun effet mesurable. Aucun résultat clinique important n'a été évalué dans aucun des essais.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.