Version céphalique externe en cas de présentation par le siège à terme

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La version céphalique externe à partir de 36 semaines réduit les risques de présentation par le siège à l'accouchement et de césarienne.

Les risques sont moins importants pour le bébé et la mère lorsque le bébé se présente la tête en bas au moment de l'accouchement. La version céphalique externe (VCE) est une procédure qui consiste à manipuler le bébé, qui se présente les fesses en bas, à travers la paroi abdominale de la mère afin de le retourner pour le placer tête en bas. La présente revue composée de sept études, impliquant 1 245 femmes, a découvert que si le bébé ne se présentait pas la tête en bas après environ 36 semaines de grossesse, la VCE réduisait les risques de présentation par le siège au moment de l'accouchement et les risques d'accouchement par césarienne.

Conclusions des auteurs : 

La tentative de version céphalique à terme réduit les risques de présentation non céphalique à l'accouchement et de césarienne. Il n'existe pas suffisamment de preuves issues d'essais randomisés pour évaluer les complications liées à une version céphalique externe à terme. Des études observationnelles à grande échelle suggèrent que les complications sont rares.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La prise en charge de la présentation par le siège est contestée, plus particulièrement en ce qui concerne la manipulation de la position du fœtus par version céphalique externe (VCE). La VCE peut réduire le nombre de présentations par le siège et de césariennes, mais des complications liées à cette procédure ont également été signalées.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets de la VCE à terme ou à l'approche du terme sur les mesures de résultat de la grossesse. Les méthodes de mise en œuvre de la VCE et la VCE avant terme sont examinées séparément.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (7 août 2012).

Critères de sélection : 

Des essais randomisés portant sur la VCE à terme ou à l'approche du terme (avec ou sans tocolyse) comparés à l'absence de tentative de VCE chez les femmes dont le bébé se présente par le siège.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont évalué l'éligibilité et la qualité méthodologique des essais et ont extrait des données.

Résultats principaux : 

Nous avons inclus sept études. Les données regroupées de ces études montrent une réduction statistiquement significative et cliniquement significative des présentations non céphaliques à l'accouchement (sept essais, 1 245 femmes ; risque relatif (RR) 0,46, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,31 à 0,66) ; et des césariennes (sept essais, 1 245 femmes ; RR 0,63, IC à 95 % 0,44 à 0,90) en cas de tentative de VCE. Il n'y avait aucune différence significative concernant l'incidence des évaluations du score Apgar en-deçà de sept à une minute (deux essais, 108 femmes ; RR 0,95, IC à 95 % 0,47 à 1,89) ou à cinq minutes (quatre essais, 368 femmes ; RR 0,76, IC à 95 % 0,32 à 1,77), des faibles niveaux de pH de l'artère ombilicale (un essai, 52 femmes ; RR 0,65, IC à 95 % 0,17 à 2,44), des admissions néonatales (un essai, 52 femmes ; RR 0,36, IC à 95 % 0,04 à 3,24), des décès périnataux (six essais, 1 053 femmes ; RR 0,34, IC à 95 % 0,05 à 2,12) ou du délai écoulé entre le recrutement et l'accouchement (2 essais, 256 femmes ; différence moyenne pondérée - 0,25 jours, IC à 95 % - 2,81 à 2,31).

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.