Approches accélérées comparées aux approches conservatrices pour un accouchement par voie basse dans une présentation par le siège

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Il n'existe pas suffisamment de preuves pour déterminer si aider un bébé, se présentant par le siège, à naître en une contraction de poussée après l'expulsion de l'ombilic du bébé (nombril) est un avantage.

Les bébés se présentent normalement la tête en bas pendant le travail (appelé présentation par le vertex). La présentation s'effectue par le siège lorsque le bébé arrive les pieds ou les fesses en bas, et cela se produit dans environ 4 % des grossesses. Les bébés se présentant par le siège ont une incidence plus élevée de problèmes pendant l'accouchement que les bébés se présentant par la tête. Il y a un débat afin de déterminer s'il pourrait être utile pour un bébé se présentant par le siège, au cours du travail, de naître rapidement, à savoir en une contraction de poussée une fois que l'ombilic (nombril) a été expulsé. Ceci pour tenter d'éviter au bébé un éventuel manque d'oxygène une fois que le cordon est comprimé. Le problème, en essayant de permettre une naissance rapide, est qu'il peut y avoir un traumatisme ou des lésions pour le bébé ou la mère, ou les deux. La revue recherchait des essais qui ont évalué une naissance rapide (ou accélérée) par rapport à la prise en charge habituelle. Aucun essai de bonne qualité n'a été identifié. Par conséquent, il n'y a pas suffisamment de preuves pour soutenir l'intervention consistant à aider un bébé, se présentant par le siège, à naître en une contraction de poussée après l'expulsion de l'ombilic du bébé.

Conclusions des auteurs : 

Il n'existe pas suffisamment de preuves pour évaluer les effets d'un accouchement accéléré par voie basse avec présentation par le siège.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Dans un accouchement par voie basse avec présentation par le siège, il peut y avoir des avantages à un dégagement rapide du bébé afin de prévenir une acidose progressive. Cependant, ceci doit être évalué par rapport au risque de traumatisme d'un accouchement rapide.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue consistait à évaluer les effets de l'accouchement par voie basse accéléré (accouchement par le siège depuis l'ombilic jusqu'au dégagement de la tête en une contraction) sur l'issue périnatale.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (2 février 2012).

Critères de sélection : 

Des essais randomisés portant sur l'accouchement accéléré par voie basse avec présentation par le siège comparé à un accouchement non systématiquement accéléré chez des femmes accouchant par voie basse avec présentation par le siège.

Recueil et analyse des données : 

L'éligibilité et la qualité des essais ont été évaluées par un évaluateur.

Résultats principaux : 

Aucune étude n'a été incluse.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.