Interventions pour traiter l'infection génitale à Chlamydia trachomatis pendant la grossesse

Chlamydia est une infection sexuellement transmissible qui, si elle affecte une mère au cours de la grossesse et de l'accouchement, peut provoquer des infections oculaires et pulmonaires chez le nouveau-né. Le risque de transmission à la naissance est variable, mais est d'environ 20 % à 50 % pour les infections oculaires et d'environ 10 % à 20 % pour les infections pulmonaires. Les mères peuvent également présenter un risque accru d'infection de l'utérus. Cette revue a examiné divers antibiotiques utilisés au cours de la grossesse pour réduire ces problèmes et évaluer les éventuels effets indésirables. Les tétracyclines administrées au cours de la grossesse sont connues pour être associées à des anomalies des dents et des os chez les bébés, et certaines femmes trouvent désagréable de prendre de l'érythromycine en raison des nausées et des vomissements qu'elle provoque. Cette revue a trouvé onze essais réalisés sur 1 449 femmes et portant sur l'érythromycine, l'amoxycilline, l'azithromycine et la clindamycine, et la qualité globale des essais était bonne. Cependant, tous les essais évaluaient la « guérison microbiologique » (autrement dit ils ont examiné l'éradication de l'infection) et aucun n'évaluait la réduction des problèmes oculaires ou pulmonaires chez le bébé. Par ailleurs, aucun des essais n'était suffisamment important pour évaluer les résultats indésirables potentiels de manière adéquate. Cette revue a révélé que l'amoxycilline était une alternative efficace à l'érythromycine, mais l'absence d'évaluation à long terme des résultats a soulevé des inquiétudes quant à son utilisation systématique dans la pratique. Si l'érythromycine est utilisée, certaines femmes peuvent arrêter de la prendre en raison des effets indésirables. L'azithromycine et la clindamycine sont des alternatives possibles. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Conclusions des auteurs : 

L'amoxycilline semble être une thérapie alternative acceptable pour le traitement des infections génitales à Chlamydia au cours de la grossesse par rapport à l'érythromycine. La clindamycine et l'azithromycine peuvent être envisagées si l'érythromycine et l'amoxycilline sont contre-indiquées ou non tolérées.

[Remarque : Les sept références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Chlamydia trachomatis est une infection sexuellement transmissible. La transmission de la mère à l'enfant peut se produire à la naissance et peut provoquer une ophtalmie du nouveau-né ou une pneumonie chez le nouveau-né.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets des antibiotiques dans le traitement de l'infection génitale à Chlamydia trachomatis au cours de la grossesse sur la morbidité néonatale et maternelle.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance et ajouté les résultats aux Études en attente de classification (septembre 2006). Nous avons mis à jour ces recherches le 3 janvier 2012 et ajouté un rapport d'essai supplémentaire à la section de classification en attente.

Critères de sélection : 

Essais randomisés portant sur tout traitement antibiotique par rapport à un placebo, à l'absence de traitement ou à des traitements antibiotiques alternatifs chez les femmes enceintes présentant une infection génitale à Chlamydia trachomatis.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les auteurs des études ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux : 

Onze essais étaient inclus. La qualité des essais était généralement bonne. L'amoxycilline s'est avérée aussi efficace que l'érythromycine pour obtenir une guérison microbiologique (rapport des cotes 0,54, intervalle de confiance à 95 % 0,28 à 1,02). L'amoxycilline était mieux tolérée que l'érythromycine (rapport des cotes 0,16, intervalle de confiance à 95 % 0,09 à 0,30). La clindamycine et l'azithromycine semblent également efficaces, bien que le nombre de femmes incluses dans les essais soit petit.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.